Envoyer à un ami Imprimer la page Générer la page en PDF Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Maladies cardio-vasculaires

Veines : problèmes veineux

Les problèmes veineux se traduisent le plus souvent au niveau des jambes. Diverses causes en sont à l'origine, les unes sérieuses, d'autres plus banales. Les femmes sont les plus touchées par ces problèmes, en particulier le problème des jambes lourdes. Les varices, autre problème veineux fréquent, sont essentiellement localisées sur les jambes, en particulier chez les femmes. Les varices signalent un problème de circulation veineuse et sont souvent associées à une sensation de jambes lourdes.

Les oedèmes des jambes (jambes lourdes)

Le terme médical "oedème" définit l'infiltration des tissus par un liquide. La prise de poids constitue le premier symptôme d'un oedème. Pourtant, ce signe passe parfois inaperçu. À cette prise de poids est associé un gonflement des jambes, surtout le soir. La personne peut sentir ses jambes "lourdes" et avoir des difficultés à se chausser du fait de ses chevilles et ses pieds enflés. Si une seule jambe est atteinte, un problème veineux localisé (phlébite) est à envisager. Dans ce cas, l'oedème est accompagné d'une douleur située profondément et d'une sensation de chaleur au niveau de la jambe.

Les causes des oedèmes des jambes

Il y existe deux types de cause aux oedèmes. Tout d'abord, les problèmes de pression veineuse élevée qui provoquent une fuite d'eau dans les tissus. C'est le cas de la phlébite ou des thromboses veineuses, de problèmes cardiaques ou d'importants problèmes dans l'abdomen qui compriment les veines. Ces troubles sérieux nécessitent une prise en charge médicale.

Le deuxième type de cause concerne les problèmes d'équilibre entre l'eau présente dans le sang et celle qui se trouve dans les autres constituants du corps (les tissus). Les oedèmes se produisent lorsque cet équilibre est rompu. Une quantité anormale de liquide est alors retenue dans les tissus. C'est le cas, par exemple, dans certaines maladies rénales (glomérulonéphrites).

Heureusement, dans la plupart des cas, les problèmes de jambes gonflées ne sont pas dus à des problèmes de santé aussi sérieux. Le plus souvent, ce désagrément est dû au fait que les veines des jambes ne renvoient plus efficacement le sang vers le coeur. C'est ce qu'on appelle l'insuffisance veineuse (ou maladie veineuse).

Chez la femme enceinte, une insuffisance veineuse apparaît parfois qui se traduit par une sensation de jambes lourdes. Elle est probablement liée aux changements hormonaux et, plus tard dans la grossesse, au poids de l'utérus qui comprime les veines abdominales.

Les complications de l'oedème des jambes

Les oedèmes n'ont aucune gravité en soi, quelle qu'en soit la cause. Mais ils peuvent gêner la marche de manière importante, notamment chez les sujets âgés à mobilité déjà réduite. Lorsque l'oedème est dû à un mauvais terrain veineux (varices), la peau risque de se fragiliser, des infections cutanées et sous-cutanées peuvent apparaître et un ulcère de la peau est susceptible de se former.

Prévenir les oedèmes des jambes

  • Pratiquez régulièrement la marche, la natation, la gymnastique pour entretenir la bonne circulation du sang.
  • Faites attention aux médicaments qui peuvent provoquer des oedèmes. Toutefois, n'arrêtez jamais un traitement prescrit sans en parler à votre médecin. Lui seul pourra déterminer si le médicament que vous prenez cause réellement vos problèmes d'oedème et comment vous pouvez le stopper ou le remplacer si c'est le cas.
  • Il existe des médicaments efficaces pour prévenir les oedèmes ayant une cause rénale, hépatique ou cardiaque. Votre médecin vous conseillera à ce sujet.

Que faire en cas de jambes lourdes ?

  • Évitez la station debout prolongée, le piétinement, les sources de chaleur par le sol ainsi que les élastiques de chaussette trop serrés.
  • Surélevez les pieds de votre lit pour favoriser le retour du sang des jambes vers le coeur pendant la nuit.
  • Dans la journée, portez des bas ou des collants de contention élastiques. Ils compriment les membres et favorisent le retour du sang veineux.

Les varices

Les varices se présentent soit sous forme d'un réseau de vaisseaux sanguins minces et bleuâtres aux jambes, soit sous forme de grosses veines en saillie sur les jambes, dans le pli des genoux ou sur les cuisses. Excepté les désagréments d'ordre esthétique, elles ne causent généralement pas de troubles.

Les varices peuvent toutefois provoquer la sensation de "jambes lourdes" avec un gonflement des chevilles, voire des douleurs des jambes pendant la nuit. Ces symptômes peuvent s'aggraver les jours précédant les règles ou lorsqu'une personne reste longtemps debout ou assise.

Les causes des varices

Divers facteurs interviennent dans la formation des varices : la perte d'élasticité des parois veineuses et l'élargissement des veines par effet de vieillissement, ou bien la lésion des valvules veineuses. Les valvules veineuses sont des petits clapets situés dans les veines des jambes et qui empêchent le sang de redescendre. Si elles sont endommagées, le sang redescend dans les jambes, s'y accumule et provoque l'apparition de varices. Il existe souvent une prédisposition génétique. D'autres facteurs interviennent également, comme le surpoids, les longues stations debout ou en position assise ou la survenue d'une grossesse.

En effet, chez la femme enceinte, des varices apparaissent parfois pendant le premier trimestre. Elles sont probablement liées aux changements hormonaux et, plus tard dans la grossesse, au poids de l'utérus qui comprime les veines abdominales. La probabilité de développer des varices augmente au cours des grossesses successives.

Les complications des varices

En général, il n'y a pas de complications associées aux varices. Cependant, dans bon nombre de cas et lorsque les varices sont anciennes, il se forme à proximité des lésions de la peau (pigmentation anormale) ou des ulcères dus à une mauvaise circulation du sang. Les varices peuvent être le signe d'une fragilité veineuse susceptible de provoquer d'autres complications (par exemple, une phlébite). Il convient d'en parler avec son médecin.

Prévenir les varices

L'activité physique comme la marche constitue le meilleur moyen d'éviter l'aggravation des varices. Elle tonifie les muscles qui font pression sur les veines et favorise ainsi le retour veineux.

Que faire lorsqu'on a des varices ?

Comme dans le cas des jambes lourdes et de l'insuffisance veineuse, le traitement de référence des varices reste le port de bas de contention élastiques adaptés. Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien pour choisir des bas adaptés.

Si vous avez déjà tendance à avoir des varices, voici quelques conseils :

  • Portez des bas de contention. Ceux-ci, disponibles en pharmacie, compriment les jambes et aident le retour du sang veineux des membres inférieurs vers le coeur. Ils sont plus ou moins serrés et leur degré de contention est exprimé en denier, comme les bas classiques. Des bas de contention légère peuvent éliminer définitivement les douleurs dues aux petites veines légèrement variqueuses. Les patients qui ont des varices plus avancées ont la possibilité de porter des bas de contention plus serrés qui montent jusqu'au genou voire jusqu'à la cuisse. Les bas de contention doivent être mis dès le matin, le plus tôt possible, avant même de se lever. Votre médecin ou votre pharmacien vous aidera à choisir le modèle adapté à votre cas.
  • Si vous en avez la possibilité, surélevez vos jambes trois ou quatre fois par jour au-dessus du niveau de votre coeur, pendant dix à quinze minutes. Allongez-vous par exemple avec des oreillers sous les pieds. L'action de la gravité aidera le retour du sang vers le haut des jambes et vers le coeur.
  • Ne restez pas assis dans la même position trop longtemps. Cela favorise l'accumulation de sang. Bougez vos jambes et si vous le pouvez, levez-vous toutes les heures pour marcher quelques minutes.
  • Perdez du poids. L'obésité crée des pressions au niveau des jambes et de l'aine qui affaiblissent les veines.
  • Douchez-vous le soir plutôt que le matin . L'eau chaude favorise l'apparition des varices. Si vous vous douchez le matin, vous faites suivre la chaleur par une longue période debout, facteur supplémentaire de risque. En prenant votre douche le soir, vous êtes en contact avec l'eau chaude juste avant d'aller au lit, au moment où vous serez dans la position la meilleure pour aider votre circulation veineuse. Terminez votre douche en massant vos jambes à l'eau tiède, de bas en haut.
  • Évitez les sources de chaleur prolongées près des pieds et des mollets : les bains trop chauds, les jacuzzis, les jambes étendues au soleil ou devant la cheminée, l'épilation à la cire chaude, le chauffage par le sol, etc.
  • Préférez des chaussures de hauteur raisonnable. Les talons hauts portés régulièrement provoquent une contraction continue des mollets, ce qui gêne le retour veineux.
  • Surélevez vos pieds pour dormir. Des cales posées sous votre sommier positionneront vos pieds au-dessus du niveau des hanches et faciliteront la circulation veineuse. Avant cela, vérifiez toutefois que vous n'avez ni problèmes cardiaques ni problèmes respiratoires.