Pour tous, les mesures de freinage contre la propagation de la Covid-19 riment avec adaptation. Suite à la fermeture des établissements scolaires, les adolescents se retrouvent souvent seuls à la maison, ou contraints de s’occuper de la préparation de leurs repas, de gérer leur temps d’écran, etc.

Comment les accompagner au mieux pour faire de ces (parfois longues) journées des expériences enrichissantes, vers l’autonomie ? Retour sur quelques conseils pratiques pour que parents, collégiens et lycéens vivent cette situation le plus sereinement possible. L’opportunité de leur enseigner l’indépendance, dans le respect de quelques règles de sécurité.

Prévenir les accidents domestiques chez les adolescents

Même s’ils ne sont plus des enfants,  la maison peut présenter certains dangers pour les ados. Ainsi, pendant le premier confinement au printemps 2020, le nombre de cas d’accidents domestiques graves a augmenté de 20% chez les jeunes ayant moins de 15 ans [1].

 

Il est donc important d’évoquer avec eux ces dangers, pour prévenir les comportements à risque qu’ils pourraient adopter.

 

Les bonnes pratiques ?

 

Votre adolescent doit sentir que vous lui faites confiance. Discuter et faire appel à son sens de la responsabilité, plutôt que d’interdire, est un premier pas vers la prise de conscience du danger.

Note à tous les ados : la maison n’est pas un terrain de jeu…

  • Les escaliers, fenêtres et portes présentent des risques de chutes et d’écrasement des doigts : si les fenêtres sont situées en étage, vous pouvez leur demander de ne pas les ouvrir en votre absence.
  • La cuisine compte parmi les pièces les plus dangereuses de l’habitation. Les risques de brûlure, de coupure, et de départ de feu s’y multiplient. Des recommandations spécifiques à la préparation des repas sont détaillées en fin d’article.
  • Dans toutes les pièces, votre préado ou ado doit être particulièrement vigilant lors de l’utilisation d’appareils électriques. Incitez-le à les éteindre et/ou à les débrancher lorsqu’ils ne sont pas utilisés.

 

Rappelez également que lorsqu’ils sont branchés, les appareils électriques ne doivent pas être utilisés près d’un point d’eau, ou avec les mains mouillées. Cela vaut aussi pour les smartphones, notamment dans les salles de bain

 

  • Afin de prévenir les comportements à risques de vos jeunes, sécurisez l’accès aux produits dangereux ou l’alcool en les mettant sous clés.  
  • Enfin, si vous disposez d’outils destinés au bricolage ou au jardinage (scies manuelles ou électriques, poinçons, cutters, tenailles, sécateurs, marteaux, etc.), pensez également à les stocker dans un placard fermé à clé : les expériences de vos ados se feront uniquement en votre présence…

Alimentation des adolescents : répondre à son besoin d’autonomie tout en proposant des options saines

En cette période, nos jeunes ont parfois moins l’occasion de faire du sport en club ou en salle, donc de se dépenser.

 

Selon une étude de l’Observatoire National de l’Activité Physique et de la Sédentarité (ONAPS) menée après le premier confinement, sur près de 6000 jeunes entre 11 et 18 ans, 59% déclaraient avoir diminué leur pratique physique au printemps 2020 [2].

 

Le confinement favorise donc un mode de vie plus sédentaire alors que nos ados sont en pleine croissance : votre frigo lui aussi, devra s’adapter.

Quelles alternatives « healthy » pour les adolescents ?

C’est dans les rayons du supermarché et des commerces alimentaires que tout commence… Gardez en tête que tout ce que vous ramenez dans vos placards est susceptible d’être dévoré en votre absence. Adaptez donc vos courses afin de proposer des alternatives saines, sans les affamer !

 

Pensez par exemple à limiter l’achat de boissons sucrées et de gâteaux, pour ne pas encourager le grignotage. En règle générale, bannissez les aliments ultra-transformés, même s’ils sont commercialisés sous l’appellation « céréales ». Ils sont particulièrement sucrés. Deux astuces pour que chacun puisse s’en passer :

 

  • Constituez des mélanges « maison » à base de produits bruts et complets (amandes, avoine, fruits secs, noix, baies et graines…).  
  • Pré-épluchez et gardez au frais dans des récipients en verre des fruits et crudités de saison : votre adolescent n’aura plus qu’à piocher en cas de petite faim, consommant en passant plusieurs des 5 fruits et légumes journaliers recommandés.

Préparation des repas : conseils aux ados, derrière les fourneaux…

Et si vous proposiez à votre adolescent d’établir avec lui une liste de repas simples, avec des produits qu’ils aiment et qu’ils se sentent capables de cuisiner ? Vous pourrez ainsi élaborer un menu en rééquilibrant ce qui vous semblera nécessaire. Une opportunité de leur enseigner des recettes, qu’ils pourront refaire seuls sans danger.

 

Quelques recommandations utiles à partager avec eux de vive voix, et pourquoi pas à lister à l’écrit sur le frigo, par exemple ?

 

  1. Conseillez à vos adolescents de tourner les poignées des poêles et des casseroles sur les plaques de cuisson vers la cuisinière lorsqu’ils les utilisent.
  2. Indiquez-leur d’éloigner les chiffons des plaques de cuisson au gaz ou électriques.
  3. Invitez-les à ne faire qu’une seule tâche à la fois en cuisine, pour ne rien négliger.
  4. Lors de l’utilisation d’un objet tranchant, expliquez-leur que la lame doit toujours être orientée vers le bas.
  5. Insistez sur la nécessité de bien vérifier que les sources de chaleurs et flammes sont éteintes avant de quitter la cuisine.

  

Découvrez d’autres conseils dans notre article dédié à la prévention des risques domestiques chez les enfants et adolescents.

 

 

Votre ado passe beaucoup de temps sur les écrans ? Vous pouvez également consulter nos articles sur l'hyperconnexion  et le bon usage des écrans à la maison grâce aux applications dédiées.

Sources

[1] https://www.santepubliquefrance.fr/content/download/269378/2684076

[2] http://www.onaps.fr/news/resultats-enquete-l-activite-physique-pendant-le-confinement

Lire la suite