Chaque année, parmi les accidents de la vie courante, on estime que 6 % des femmes et 3 % des hommes âgés de plus de 65 ans font une chute justifiant un recours aux urgences hospitalières, soit environ 450 000 personnes (330 000 femmes et 120 000 hommes).

Le choix des chaussures pour réduire les risques de chutes

Le choix de chaussures stables et adaptées aux pieds est essentiel dans la prévention des chutes chez la personne âgée. Il est particulièrement déconseillé de se déplacer pieds nus, en chaussettes ou avec des chaussures ouvertes à l'arrière du pied. Les risques de glissade sont alors importants. Mieux vaut opter pour des chaussures fermées (qui prennent l'arrière du pied) avec des semelles antidérapantes et qui permettent aux orteils d'assurer leur rôle stabilisateur en étant suffisamment étalés (évitez les chaussures à bouts pointus).

Les chaussures de sport sont particulièrement indiquées, ainsi que les chaussures de ville à talons peu élevés et à semelle antidérapantes. Attention, n'achetez pas de chaussures plus grandes que votre pointure car elles soutiendraient mal votre pied et pourraient provoquer des chutes.

Le choix des vêtements pour réduire les risques de chute

Il est préférable d'éviter les vêtements amples qui risquent de s'accrocher aux poignées de porte ou aux coins de meubles, ou ceux dans lesquels on peut se prendre les pieds : évitez les jupes et robes trop longues. Attention également aux vêtements trop serrés qui peuvent réduire l'amplitude des mouvements lors d'un rétablissement rapide après une perte d'équilibre.

Les médicaments qui peuvent entraîner des chutes chez les personnes âgées

Lorsqu'ils sont pris de manière non conforme aux recommandations du médecin, ou en trop grand nombre, les médicaments peuvent avoir des effets indésirables qui augmentent le risque de chute. Ce problème affecte particulièrement les personnes âgées qui sont de grandes consommatrices de médicaments : 89 % des personnes de plus de 65 ans prennent au moins un médicament de façon régulière, et le quart des ordonnances remboursées par l'Assurance maladie concerne des personnes de plus de 70 ans. En moyenne, une personne de plus de 75 ans prend quatre à cinq médicaments chaque jour !

Les médicaments les plus susceptibles de contribuer à une chute sont ceux destinés à soulager l'anxiété et les troubles du sommeil (anxiolytiques et somnifères). Ensuite viennent les médicaments destinés à traiter l'hypertension artérielle, les médicaments des troubles du coeur, les antidépresseurs, les médicaments du diabète et certains médicaments contre les douleurs rebelles (opiacés).

Pour prévenir les chutes dites iatrogènes (liées à un traitement), il convient de respecter les consignes de son médecin, de lui signaler les effets indésirables de votre traitement (il pourra ainsi modifier la dose ou le médicament), et de ne pas prendre de médicament sans prendre d'abord conseil auprès de lui ou de votre pharmacien (les médicaments disponibles sans ordonnance peuvent interagir avec votre traitement). De plus, il est essentiel de ne pas consommer d'alcool avec certains médicaments.

Régulièrement, faites un bilan des médicaments que vous prenez avec votre médecin. Cette mesure fait partie de la consultation de prévention des chutes chez une personne âgée.

Ce qu'il faut retenir

Pour éviter les chutes : choisir de préférence des vêtements suffisamment près du corps.
Un choix de chaussures ? De préférence antidérapantes et qui prennent bien le pied.
Prise de médicaments : respecter scrupuleusement l’ordonnance et signaler les effets indésirables.​

Consultez le guide anti-accidents
Lire la suite