Chaque année en France, environ 5 000 accidents de la vie courante sont dus à des gaz, causant environ une centaine de décès. Dus essentiellement au monoxyde de carbone, ils pourraient être évités avec des mesures de prévention adaptées, comme le contrôle régulier des installations ou l’aération du domicile.

Intoxications au gaz ... Les bons gestes

Le monoxyde de carbone : gaz le plus « sournois »

Les intoxications au gaz ménager sont rares, car ce gaz contient une substance odorante qui permet de détecter rapidement une fuite et de prendre les mesures nécessaires.

En revanche, le monoxyde de carbone est un gaz inodore et non irritant qui est difficile à détecter. Il se produit lors d'un mauvais fonctionnement d'un appareil de chauffage ou d'un moteur à combustion quel que soit le carburant (bois, fioul, éthanol, gaz, essence, charbon, etc.) Le monoxyde de carbone se fixe alors sur les molécules du sang responsables du transport de l'oxygène. Lors d'une intoxication massive, la personne meurt asphyxiée, parce que son sang ne peut plus fixer l'oxygène.

Les premiers signes de l'intoxication par le monoxyde de carbone sont des maux de tête, des nausées et de la fatigue. Ces symptômes apparaissent lentement. Si l'exposition au monoxyde de carbone persiste, la personne ressent des vertiges, des troubles du comportement, une perte de conscience suivie d'un coma et du décès. Pendant le sommeil, ces symptômes ne sont pas suffisamment intenses pour réveiller la personne qui en souffre.

Éviter l’accident lié au gaz ménager

La prévention des accidents dus au gaz ménager repose sur des mesures simples :

- Assurez-vous du bon état de vos tuyaux de raccordement. Les tuyaux souples ont une durée de vie limitée indiquée sur leur surface extérieure.
- Faites régulièrement inspecter vos installations (chaudières, chauffe-eau, cuisinière, etc.) pour détecter les pièces à changer. Si possible, placez votre chaudière ou votre chauffe-eau dans une pièce aérée (garage, abri spécifique, etc.)
- N'oubliez pas de fermer l'arrivée de gaz après usage.
- Aérez régulièrement votre domicile (quinze minutes matin et soir, même en hiver).

Éviter l’accident lié au monoxyde de carbone

Du fait de leur gravité, la prévention des intoxications au monoxyde de carbone est essentielle à connaître et à appliquer.

-Tous les ans, à l'approche de l'hiver, faites contrôler toutes vos installations de chauffage par combustion : chaudières et chauffe-eau, poêles, cuisinières, cheminées et inserts (même ceux à éthanol/alcool), chauffage principal et chauffages d'appoint, etc. Faites également vérifier et ramoner vos conduits de cheminée et d'évacuation.

- Aérez votre domicile tous les jours. N'obstruez JAMAIS les entrées et les sorties d'air (grilles d'aération dans la chaufferie, la cuisine, la salle de bains ou dans l'encadrement des fenêtres).
- Les chauffages d'appoint sont... d'appoint ! Ne les faites jamais fonctionner en continu. Respectez les consignes d'utilisation du fabricant. Ne vous chauffez jamais avec des appareils qui ne sont pas conçus pour cet usage (cuisinière, four, etc.)
- Les appareils à moteur à combustion (groupes électrogènes, pompes thermiques, etc.) doivent toujours être placés à l'extérieur.

Lire la suite