À l’approche de l’été, ou en cas de voyage dans un pays au climat tropical, quelques précautions vous permettent de profiter pleinement de la belle saison…

Quoi de plus agréable que des températures estivales ? Mais, aux heures les plus chaudes de la journée, quand le thermomètre s’emballe, les précautions de base ne suffisent pas toujours et peuvent laisser place à une insolation, déshydratation ou un épuisement… Petit guide rafraîchissant pour éviter les principaux désagréments liés à la chaleur.

La notion de chaleur en chiffres

  • Le terme canicule désigne de très fortes chaleurs le jour ET la nuit pendant au moins 3 jours consécutifs*
  • Un adulte en bonne santé peut tolérer une variation de 3 °C de sa température interne**
  • L’acclimatement, qui réduit les risques liés à la chaleur, est généralement obtenu en 8 à 12 jours***

Découvrez les effets de la chaleur sur votre corps

L’activité normale de notre organisme dégage naturellement beaucoup d’énergie et de chaleur. L’air ambiant nous aide à réguler et à évacuer en partie cette chaleur interne.

Mais lorsque les températures grimpent et que notre température corporelle dépasse les 37 °C, notre corps va spontanément déclencher un mécanisme de régulation thermique. Il a pour cela, un plan d’action bien rodé :

  • le débit sanguin augmente
  • les vaisseaux sanguins à la surface de notre corps se dilatent
  • nos glandes sudoripares s’affolent et se mettent à produire en grande quantité de la sueur.

Ces mécanismes ont un seul et unique but : refroidir notre organisme !

Anticipez le coup de chaleur, ou hyperthermie

Si nous réalisons des efforts physiques ou buvons trop peu alors que la température ambiante augmente, la régulation automatique de notre organisme se révèle insuffisante et la température interne de notre corps peut alors augmenter rapidement : c’est ce qu’on appelle un coup de chaleur.

Vous pouvez détecter ses symptômes facilement :

  • une rougeur de la peau,
  • une fatigue et une soif intenses,
  • des crampes musculaires,
  • des nausées ou vomissements,
  • une démarche titubante,
  • des troubles du comportement pouvant aller de l’hébétude à l’agressivité,
  • voire une perte de connaissance.

Dès le début de fortes chaleurs, prévenez le coup de chaleur grâce à quelques bons réflexes :

  • Évitez les activités physiques en cas de fortes chaleurs
  • Évitez les atmosphères mal ventilées et ne restez pas dans une voiture ou un lieu clos en plein soleil.
  • Buvez régulièrement de l’eau pendant vos activités physiques.
  • À l’aide d’un brumisateur, rafraîchissez-vous plusieurs fois par heure.
  • En cas de forte chaleur ou de transpiration abondante, il est possible d’augmenter sa ration de sel pour retenir l’eau à l’intérieur de l’organisme.

Décelez les symptômes de l’insolation pour mieux l’éviter

Avec ou sans coup de soleil, bronzé ou non, chacun peut être touché par une insolation en exposant sa tête au soleil de manière trop prolongée ou trop intense.

Néanmoins, ce sont les enfants et les personnes âgées qui restent les plus vulnérables. Les symptômes apparaissent généralement en fin de journée ou au cours d’un effort prolongé sous le soleil : malaise général, sensation de froid intense, maux de tête et parfois vomissements.

Là encore, quelques mesures préventives vous permettent d’éviter une insolation :

  • Mieux vaut ne pas vous exposer au soleil pendant les heures chaudes de la journée (entre 11 heures et 16 heures).
  • Reportez vos activités sportives ou trop physiques : jardinage, bricolage…
  • Si vous devez sortir, protégez-vous la tête avec une casquette ou un chapeau. En extérieur, installez un parasol au-dessus de votre chaise longue ou de votre table de jardin.
  • Buvez régulièrement, même si vous n’avez pas soif.
  • Avec un brumisateur ou un gant de toilette, humidifiez régulièrement votre visage, votre nuque et vos cheveux.

Buvez souvent pour éviter la déshydratation

La déshydratation se manifeste lorsque les pertes en eau du corps sont plus importantes que les apports fournis par les boissons et les aliments. L’eau est le principal composant de notre organisme : elle représente en moyenne 60 % de notre poids. Une simple perte d’eau de 7 % peut entraîner un coma.

Le réflexe est donc de boire souvent, sans pour autant se ruer sur les sodas. L’eau et les infusions glacées vous rafraîchiront sans contribuer à vos apports en sucre.

Plusieurs symptômes vous permettent d’identifier rapidement une déshydratation :

  • la sensation de soif et de bouche sèche,
  • une diminution du volume des urines qui prennent une couleur foncée,
  • une fatigue et des maux de tête.

Une attention spéciale est à porter au nourrisson chez qui la déshydratation se traduit par une baisse de tonus, des yeux cernés, une peau sèche, de la fièvre, une perte de poids et, parfois, des convulsions.

Bon à savoir : lorsque vous ressentez une sensation de soif, vous êtes déjà en légère déshydratation !

Prévenir la déshydratation

Pour prévenir la déshydratation, misez sur de bonnes habitudes :

  • Buvez entre 1,5 L et 2 L d’eau par jour, soit l’équivalent d’une grande bouteille d’eau minérale. Lors de vos balades et randonnées en montagne, ayez le réflexe gourde d’eau fraîche !
  • Mangez équilibré, et privilégiez les légumes et fruits frais gorgés d’eau.
  • Vous pouvez proposer régulièrement à vos enfants de boire un peu d’eau. N’hésitez pas à la parfumer avec quelques dés de fruits frais pour les inciter à boire davantage.
  • Vous avez des seniors dans votre entourage ou voisinage ? Apportez-leur régulièrement un verre d’eau.
  • Glissez dans votre sac un brumisateur rafraîchissant.

Protégez-vous de la chaleur avec ces astuces

Échapper à la chaleur est souvent difficile, surtout lorsque l’on voyage. Si vous séjournez à l’hôtel, dans un gîte ou chez des amis, vous pouvez rafraîchir de quelques degrés votre logement avec quelques astuces simples :

  • Pour vivre au frais… vivons cachés ? En fermant vos volets, vos persiennes, en tirant vos rideaux, vous conservez un intérieur plus frais. En soirée, créez des courants d’air en bloquant vos portes et en ouvrant les fenêtres.
  • En cas de fortes chaleurs, vous pouvez suspendre des draps mouillés devant vos fenêtres. Profitez de la nuit pour aérer votre logement en grand, et gagner quelques degrés en moins sur le thermomètre.
  • Investir dans un ventilateur peut se révéler judicieux. Afin d’augmenter son efficacité, vous pouvez placer un bol de glaçons ou d’eau fraîche devant.
  • Ouvrez la porte de la cave et une fenêtre à l’étage afin de faire remonter l’air frais de bas en haut dans votre maison.

Sources

* Gouvernement

**P.27 — Canicule - Ministère Santé

*** INRS

https://www.attitude-prevention.fr/canicule-chaleur-prevention.html

Lire la suite