Chaque année en France, plus de 50 000 enfants de moins de 15 ans se blessent et 230 meurent dans un accident de la vie domestique, le plus souvent d’une noyade, d’un étouffement ou d’une chute.

Chez les enfants

Lorsqu’un accident de la vie courante survient chez un enfant, il résulte le plus souvent de 3 facteurs :

  • Un défaut de surveillance des adultes (dans plus de la moitié des cas chez les petits enfants)
  • Une méconnaissance ou une sous-estimation du danger par les adultes présents
  • L’absence de mesures de prévention, soit par ignorance, soit parce qu’elles ont paru trop contraignantes ou trop onéreuses.

La prévention des accidents domestiques chez les enfants repose sur 3 principes :

  • Maintenir une surveillance rapprochées et individuelle, et ne pas confier cette surveillance à d’autres enfants, même adolescents
  • S’informer sur les dangers qui existent au domicile, au jardin ou dans les autres lieux où vivent et s’amusent des enfants. De plus, il est important de faire un travail d’imagination et de réflexion pour visualiser les dangers potentiels d’une situation donnée en se mettant dans la peau (et à la hauteur) de l’enfant,
  • Ne pas faire l’économie de mesures de protection (cache-prises, barrières, fermeture de sécurité…).

    Imaginer le pire, ce n’est pas faire preuve d’anxiété excessive, mais être capable d’anticiper pour mettre en place des mesures de prévention adaptées et raisonnables.

Chez les pré-adolescents

Chez les 9 – 11 ans, la prévention des accidents de la vie courante passe par l’information et la responsabilisation, afin de leur permettre d’identifier les risques qui existent.
Lorsqu’un accident de la vie courante survient chez pré-adolescent, il résulte le plus souvent de 3 facteurs :

  • Une méconnaissance ou une sous-estimation du danger
  • Une négligence des mesures de prévention, soit par ignorance, soit parce qu’elles ont paru trop contraignantes,
  • La pression des camarades ou la volonté de les impressionner.

En conséquence, la prévention des accidents domestiques chez les pré-adolescents repose sur 3 principes :

  • Les informer sur les dangers de la vie courante, ainsi que ceux liés à leurs activités sportives,
  • Leur fournir l’équipement de protection nécessaires, à leur taille et choisi avec eux, les sensibiliser à leur usage systématique et s’assurer régulièrement qu’ils ne les laissent pas de côté,
  • Leur apprendre à résister à la pression de leurs pairs en les aidant à identifier des arguments efficaces pour éviter de se mettre en danger sans perdre la face.

Parce que les pré-adolescents n’ont pas conscience de leurs limites et de la fragilité de la vie, il est essentiel d’identifier avec eux les raisons de se protéger

Lire la suite