Bonne nouvelle ! Quelques précautions simples suffisent à vous assurer des baignades en toute sécurité dans votre piscine privée. On fait le point, pour un été serein.

De plus en plus de Français s’équipent d’une piscine. Enterrée ou autoportante, la piscine privée permet de se rafraîchir chez soi, en famille et de se baigner à volonté dès le retour des beaux jours. Un plaisir pluriel, partagé et garanti, à condition de respecter quelques normes et règles de sécurité dédiées au bien-être de tous.

Piscines privées : cap sur la vigilance

  • La France compte 2,5 millions de piscines privées en 2018, dont la moitié est enterrée*
  • 400 décès par noyade enregistrés en été 2018**
  • chez les moins de 6 ans : + 132% de noyades en piscines privées familiales entre 2015 et 2018** 
  • 2/3 des noyades d’enfants en piscines privées sont dues à un manque de surveillance

Détectez les risques liés à votre piscine pour mieux les parer

Vous glisser dans la peau d’un détective, ça vous tente ? Votre mission : étudier avec attention votre piscine privée et ses abords, afin de traquer les zones à risques. Certaines ne sont pas toujours évidentes à déceler !

  • L’installation ou la construction de votre piscine doit répondre à des normes « et » être régulièrement inspectée pour identifier d’éventuelles failles survenues lors de l’usage
  • Si un bassin plein présente un risque évident de noyade, un bassin vide peut être tout aussi risqué en cas de chute, notamment l’hiver
  • Une eau propre et claire limite les éventuelles infections bactériologiques
  • Les produits d’entretien de la piscine doivent être soigneusement rangés hors de portée des petites mains, mais aussi à l’abri du soleil, etc.

 

Une fois ces informations collectées, vous pouvez à présent mettre au point un plan d’action adapté…

 

Faites le point sur vos équipements de sécurité piscine

Depuis janvier 2004, les piscines privées doivent être équipées d’un système de sécurité destiné à réduire les risques de noyade.

En tant que propriétaire de « piscine privée à usage familial », vous devez installer au moins un de ces 4 dispositifs de sécurité normalisés :

●       une barrière de piscine : conforme à la norme NF P90-306, elle peut être souple ou rigide, d’une hauteur minimale de 1,10 m, fixée entre 2 points d’appui et munie d’un portillon, à fermeture manuelle ou automatique. Elle prévient les risques de noyade en été et de chute en hiver.

●       une alarme sonore de piscine : de norme NF P90-307, elle détecte et signale toute chute dans le bassin. Elle peut fonctionner à infrarouges ou être immergée.

●       une couverture de piscine : de norme NF P90-308, elle peut être un bâche souple ou un volet roulant rigide, mais doit recouvrir intégralement le bassin.

●       un abri de piscine : de norme NF P90-309, il doit être équipé d’un système de fermeture.

Bon à savoir : cette réglementation concerne les piscines privées enterrées, et non les piscines hors-sol, qu’elles soient rigides ou gonflables. Pour sécuriser ces dernières, vous devez vous reporter à leur notice d’utilisation et il est recommandé d’appliquer les mêmes consignes que pour les autres piscines.

Misez sur une surveillance constante et partagée des enfants dans l’eau

Avec ces équipements, votre piscine privée prend des airs de forteresse imprenable… Mais que serait une forteresse sans gardien pour veiller au grain ? Ces installations ne dispensent absolument pas de surveiller un enfant qui évolue à proximité de l’eau.

Si vous êtes à plusieurs, désignez celui ou celle qui sera chargé de la surveillance pour éviter que chacun ne pense que quelqu’un d’autre surveille l’enfant. Un roulement bien rodé, une sécurité assurée !

Avant de laisser vos enfants patauger gaiement dans l’eau du bassin, enfilez aux plus jeunes et à ceux qui ne savent pas nager des brassards gonflables homologués. Vous pouvez en revanche laisser au placard, les bouées en anneau placées autour de la taille : un petit enfant peut facilement passer au travers.

Les plus prévoyants placent en complément, une perche à côté du bassin pour permettre à une personne en difficulté de s’en saisir rapidement.

À présent que votre piscine privée est sécurisée, place à la détente ! Et si vous privilégiez un séjour à la mer cet été, n’hésitez pas à jeter un œil sur notre contenu dédié aux risques qui s’invitent à la plage. Mieux informé, on profite davantage de ses instants de loisirs !

* source Enquête 2018 pour la Fédération des Professionnels de la Piscine et du Spa

** Ministère de la Santé – Enquête noyades 2018Attitude Prévention

Lire la suite