EN BREF

Devant la multiplication des cas d’électrocution survenus dans les baignoires, et liés à l’utilisation de smartphones en charge, la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) alerte le grand public.

Notre usage immodéré des téléphones et notre tendance à l’hyperconnexion peuvent avoir de lourdes conséquences. L’actualité nous l’a récemment démontré avec plusieurs cas d’électrocution d’adultes comme de jeunes enfants, en France et dans de nombreux pays du monde.

En cause, les téléphones portables branchés alors que l’utilisateur se trouve dans son bain ou sous sa douche. Le risque est similaire si vous manipulez un chargeur sur secteur les mains mouillées, ou les pieds dans l’eau. Quelques explications pour comprendre ce risque et mieux s’en prémunir.

Le risque d’électrocution lié aux smartphones en quelques chiffres

  • Près de 40 personnes perdent la vie chaque année en France, en manipulant un smartphone chargé en contact avec l’eau
  • 3000 chocs électriques du même type, mais non mortels, ont aussi été recensés [1].

Les recommandations de la DGCCRF contre l’électrocution due aux smartphones en charge

Informée de plusieurs décès liés à cette situation, la DGCCRF décide, le 11 février 2020, de produire une note préventive. Elle comprend les recommandations suivantes :

  • Chargez vos appareils électriques ou électroniques en dehors des pièces humides ;
  • Dans la baignoire ou sous la douche, n’utilisez pas d’appareils électriques branchés sur le secteur, y compris un téléphone étanche et résistant à l’eau ;
  • Ne manipulez pas d’appareil électrique branché avec les mains ou les pieds mouillés, ou encore avec les pieds dans l’eau.

 Vous pouvez contribuer à réduire ces risques en partageant ces conseils avec vos proches, et en les appliquant au quotidien.

En charge, la tension du smartphone passe de 6 à 220 volts

Non branché sur une prise secteur, votre smartphone ne constitue aucun danger s’il tombe dans l’eau. Les 6 volts dont il a besoin représentent une tension totalement bénigne pour l’homme, même si l’appareil est immergé.

En revanche, sur votre smartphone en charge, la tension passe à 220 volts. S’il tombe dans l’eau, le courant électrique circule dans le bain et atteint la personne qui s’y trouve. Et ce, d’autant plus rapidement qu’en milieu humide, la résistance électrique naturelle du corps diminue. Le danger devient alors réel.

Smartphones waterproof et chargeurs fabricant : le risque d’électrocution reste le même

Vous possédez un smartphone « waterproof » : le risque d’électrocution reste le même si votre appareil en charge entre en contact avec l’eau.

Souvenez-vous aussi qu’en cas d’immersion, un chargeur de marque n’offre pas plus de sécurité qu’un chargeur quelconque. Le bon réflexe reste donc de brancher votre téléphone en dehors de la salle de bain, et de manière générale loin des points d’eau.

Le risque d’électrocution est identique pour tous les appareils électriques branchés

Les recommandations de la DGCCRF s’adressent en particulier aux utilisateurs de smartphones, mais s’appliquent pour n’importe quel appareil électrique.

Un sèche-cheveux, un rasoir, un épilateur, etc. branchés sur secteur représentent les mêmes risques d’électrocution lorsqu’ils sont immergés ou manipulés avec des mains mouillées ou humides, ou si l’utilisateur à les pieds mouillés.

En quelques mots : rappelez-vous que l’eau et le courant électrique ne font pas bon ménage !

Sources

[1] Chiffres ONSE 2018

Lire la suite