EN BREF

Ce sport, pratiqué surtout comme un loisir, demande un bon tonus musculaire pour tenir le filin qui tracte le skieur derrière le bateau. Toutes les parties du corps peuvent être touchées lors des chutes qui peuvent survenir. Un choc violent sur l'eau à plus de 80 km/h revient à une chute sur du béton ! À ce moment-là, tous les traumatismes sont possibles : entorses, luxations, hématomes, contusions, fractures, etc.

Les points vulnérables en ski nautique

Les tendons : les skieurs qui abusent de l'entraînement risquent des tendinites dues aux microtraumatismes répétés, voire aux mauvais gestes.

Le dos est très sollicité en ski nautique. Les sportifs souffrant de lombalgies peuvent voir leur mal aggravé par cette activité.

La peau peut souffrir de coups de soleil et d'ampoules (sur les mains). Des hématomes sur les cuisses sont fréquemment observés chez les débutants, lors de chutes sur les extrémités des skis.

Les conseils de prévention

- Hors saison, pratiquez une activité d'endurance et de la musculation pour préparer votre corps.
- Les précautions d'usage pour se protéger du soleil (vêtements, chapeau solidement arrimé, crèmes) sont à respecter. Les horaires de location pour faire du ski nautique peuvent coïncider avec les heures les plus ensoleillées de la journée.
- Prenez des cours pour profiter plus vite du plaisir de la glisse et adopter d'emblée les bons gestes qui éviteront les problèmes liés à de mauvaises positions du corps.
- Pour éviter les ampoules, portez des gants.

Ce qu'il faut retenir

Muscler son corps pour le préparer à l’effort = diminuer le risque de se blesser.
Prendre des cours avec des professionnels : c’est ne pas se mettre en danger.
Pas de sécurité sans un équipement adapté au sport pratiqué!

Lire la suite