Le confinement nous pousse dans nos retranchements : jour après jour, il faut faire face à un quotidien anxiogène, plus douloureux pour certains que pour d’autres. La perspective du déconfinement, à partir du 11 mai, est l’occasion de prendre du recul sur les nombreuses batailles déjà gagnées. Pratiquer la pensée positive c’est prendre conscience des victoires, petites ou grandes, se féliciter du chemin parcouru, se récompenser chaque jour en se faisant plaisir et se motiver pour poursuivre. Cultiver le bien-être, c’est retrouver une forme de liberté.

Regarder avec fierté et bienveillance le chemin parcouru

Depuis plus d’un mois déjà, vous avez courageusement affronté l’épidémie de covid-19 et le confinement : soyez fiers de votre résilience et bienveillants avec vous-même. Il est temps de se retourner sur le chemin parcouru et de prendre du recul sur les enseignements tirés. L’objectif ? Aborder avec sérénité les semaines à venir avec comme perspective la date du 11 mai, qui signera normalement le début du déconfinement. 

Ces semaines en relative autarcie auront certainement fait jaillir en vous des ressources jusque-là insoupçonnées ou peu valorisées : patience, calme, organisation, solidarité, créativité…  

Prenez-le de temps d’observer avec fierté tout ce que vous avez réussi : l’estime de soi, c’est primordial pour accepter cette période anxiogène, se motiver pour continuer jusqu’au déconfinement et préparer les mois à venir.

S’autoféliciter et savoir reconnaître ses valeurs personnelles

S’autoféliciter n’est en général pas très fréquent dans la culture française. Le prolongement du confinement peut alors être l’occasion de faire un exercice simple pour apprendre à reconnaitre ses valeurs : s’écrire une lettre. 

Installez-vous confortablement dans votre canapé, et imaginez-vous assis dans le fauteuil en face. Observez ce « vous ». Que voulez-vous lui dire ?  

Rédigez cette lettre, en reconnaissant ce que vous avez fait de bien ces dernières semaines, pour vous-même, pour les autres, en illustrant chaque argument avec des exemples concrets.  

Que ce soit sur la gestion du stress, sur l’organisation des tâches quotidiennes, sur votre travail, votre famille… Cette lettre, gardez-la comme une autodéclaration de « merci » et « félicitations ». Un excellent moyen de booster la confiance en soi.

Se récompenser au quotidien

Face à tant d’efforts accomplis et dans ce contexte douloureux, se faire plaisir et se récompenser au quotidien est fondamental pour vivre au mieux le prolongement du confinement.  

Activité physique ou artistique, cuisine, lecture, méditation, nouvelle formation… quel que soit votre désir, prenez le temps chaque jour de le satisfaire ! Ce moment exclusivement pour vous, cette récompense, vous la méritez amplement !

Pratiquer la pensée positive

La pensée positive, c’est-à-dire se concentrer sur les émotions heureuses et l’instant présent, génère un véritable impact bien-être

Être bienveillant avec soi-même, savoir s’autoféliciter de ses victoires, petites ou grandes… une philosophie de vie apaisante, basée sur la gratitude envers soi et les autres. 

Pour cela, il faut apprendre à lâcher prise et cesser de vouloir tout contrôler. Précisément ce que nous a imposé ou offert (?) le confinement. 

Une astuce « pensée positive » ?  

Pour chaque situation que vous traversez, pensez à 3 bénéfices que vous en tirez ; ou faites en sorte de toujours avoir un point négatif contrebalancé par un point positif. Voir le verre à moitié plein, en somme.

Lire la suite