À bord de votre véhicule, les enfants de moins de 10 ans doivent voyager dans des sièges auto homologués et adaptés à leur morphologie. Le poids de l’enfant n’est pas le seul critère retenu lors du choix du siège auto : avec la norme i-Size, la taille de l’enfant entre également en compte. Découvrez nos conseils pour choisir le bon équipement !

Le saviez-vous ?

Selon le Baromètre 2021 AXA Prévention portant sur le comportement des Français sur la route, 34 % des conducteurs démarrent leur véhicule sans vérifier que chaque passager est bien attaché.

Lorsque l’on transporte des enfants en bas âge, il est primordial de choisir un siège auto-adapté, en privilégiant jusqu’aux 4 ans de l’enfant l’utilisation d’un siège placé dos à la route, bien plus sûre. [1]

Certains modèles permettent d’installer l’enfant dos à la route jusqu’à 7 ans. Une position qui diminue les risques de traumatismes crâniens en cas de collisions, et minimise les tensions sur le cou pendant le voyage.

Avant de démarrer, un contrôle des harnais et des points d’attache reste essentiel, y compris lorsque l’enfant commence à s’attacher seul.

S’assurer de la conformité du siège auto

Avant tout, le siège auto – aussi appelé « système de retenue » — que vous allez acheter doit respecter les normes européennes. Pour cela, veillez à ce qu’il soit marqué de la lettre « E » entourée d’un cercle, suivie d’un chiffre indiquant le pays d’homologation (« E2 » pour la France). Cette conformité doit également s’adosser à la norme européenne i-size (ou R 129) applicable aux sièges-auto.

 

Depuis juillet 2013, elle vient progressivement remplacer la norme 44 afin de garantir un meilleur niveau de protection aux enfants. I-Size a notamment introduit la notion de « taille de l’enfant » en remplacement de la notion de poids, pour des sièges encore plus adaptés à la morphologie des usagers. 

 

À l’automne 2020 est entrée en vigueur la phase 3 du déploiement de la norme i-Size. Ce qui a eu pour effet, de systématiser notamment : 

  • la fixation Isofix,  
  • l’obligation d’installer dos à la route les bébés jusqu’à l’âge de 15 mois, au lieu de 13 mois jusqu’alors.  

Bébé a plus de 15 mois ? Même si l’installation dos à la route n’est plus obligatoire, elle reste vivement conseillée pour la sécurité de votre enfant. Au minimum, maintenez cette bonne habitude jusqu’aux 4 ans : c’est l’âge à partir duquel les muscles du cou et les vertèbres cervicales se renforcent, permettant une meilleure absorbation des chocs en cas d’accident.

Siège-auto : privilégier un équipement neuf

Au-delà des aspects réglementaires, soyez aussi attentif à l’état du siège auto : privilégiez un équipement neuf à un modèle d’occasion. 

 

Un modèle utilisé depuis plusieurs années pourrait avoir subi un choc et présenter des défauts indétectables à l’œil nu. En faisant le choix d’un siège-auto neuf, vous garantissez le maximum de sécurité à votre enfant et roulez en toute confiance.

Choisir un modèle de siège-auto adapté au gabarit de l’enfant

Dans l’Hexagone, les produits homologués sont classés en 5 groupes, répondant aux 2 normes coexistantes sur le marché (1) : 

  • l’ancienne norme R44 qui catégorise les produits au regard du poids de l’enfant — de 0 à 36 kg, sans prendre en compte l’âge de l’enfant ni sa taille.
  • la nouvelle norme R129 (i-Size) qui propose une approche selon la taille — de la naissance à 150 cm. 

Les 2 classifications sont pour le moment disponibles en magasins mais à terme, la norme i-Size sera l’unique référence. 

  • Les sièges-auto des groupes 0 et 0+ :  
  • Groupe 0 : 
  • Poids : de la naissance à 10 kg 
  • Âge : jusqu’à 9-10 mois 
  • Taille : jusqu’à 70 cm 
  • Groupe 0+ : 
  • Poids : de la naissance à 13 kg 
  • Âge : jusqu’à 12-13 mois 
  • Taille : jusqu’à 87 cm 

Ces premiers groupes réunissent le siège auto obligatoirement placé « dos à la route » ou « coque » (position semi-allongée, considérée comme la plus sûre), idéalement à l’arrière du véhicule, et fixé via la ceinture de sécurité, en respectant les consignes du fabricant.  

 

Jusqu’aux 6 mois de l’enfant (ou 60 cm), les lits nacelles – légaux mais déconseillées par les associations d’utilisateurs – permettent à bébé de voyager à plat dos lors de longs trajets.

Ils doivent être munis d’une sangle ventrale et fixés transversalement sur la banquette arrière, avec le kit d’installation fourni (sangles, boucles…) et/ou les ceintures de sécurité (ou leurs points d’attache).  

  • Les sièges-auto du groupe 1 : 
  • Poids : de 9 à 18 kg 
  • Âge : de 9-10 mois à 3-4 ans 
  • Taille : de 87 à 105 cm 

Ce groupe comprend les sièges à harnais (ou « sièges-baquet ») ainsi que les sièges à réceptacle (munis d’une protection nommée « table bouclier »), employés uniquement à l’arrière et attachés à la banquette avec une ceinture de sécurité ou aux 2 points d’ancrage de la ceinture centrale.

La majorité des sièges classés groupe 1 actuellement commercialisés permettent de rester dos à la route jusqu’à 18kg ou 105 cm soit 4 ans pour un enfant de gabarit moyen. 

  • Les sièges du groupe 2 et 3 : 
  • Groupe 2 : 
  • Poids : de 15 à 25 kg 
  • Âge : de 3-4 ans à 6-7 ans 
  • Taille : de 105 à 125 cm 
  • Groupe 3 :  
  • Poids : de 22 à 36 kg 
  • Âge : de 6-7 ans à 10 ans 
  • Taille : de 125 à 150 cm 

Ces groupes rassemblent les sièges rehausseurs. Ils sont aussi fixés à la banquette grâce à la ceinture de sécurité, passée sous leurs accoudoirs et/ou aux fixations Isofix. Ils garantissent un bon maintien du buste de l’enfant. 

 

Quel que soit le modèle choisi, il doit être confortable, facile à installer et à utiliser. N’hésitez pas à le faire essayer par votre enfant, et faites-vous expliquer par le vendeur son mode d’installation, si nécessaire.  

 

Enfin, lorsque vous transportez des enfants, n’oubliez pas de toujours privilégier la sécurité à bord. Maintenez également un degré de vigilance accru envers les autres usagers de la route. Enfin, restez concentré y compris sur les trajets quotidiens dont on perd parfois de vue les nombreuses zones à risques, typiquement aux abords de l’école. 

Sources

[1] https://www.securite-routiere.gouv.fr/chacun-sa-conduite/conseils-sur-la-route-avec-les-enfants/siege-auto-les-dispositifs-de-retenue

Lire la suite