Alors que la maîtrise des outils numériques est devenue une aptitude quasi incontournable dans la vie quotidienne, 13 millions de Français se sentent en difficulté dans ce domaine et 66% ont plus de 65 ans.

Téléchargez l'ABC du numérique pour les seniors

Réaliser des démarches administratives, faire un virement bancaire ou acheter un billet de train sont autant de tâches qui, de nos jours, s’effectuent plus souvent en ligne qu’à un guichet. Pour celles et ceux qui se considèrent exclus du numérique, cette transition vers le « tout digital » peut devenir un obstacle.

AXA Prévention s’engage pour l’inclusion numérique

Dans le cadre de ces actions, AXA Prévention propose le guide « L’ABC du numérique les seniors », pour les inviter à prendre en main les outils informatiques et les accompagner dans leurs premiers pas en ligne.

Plus concrètement ? Il réunit des fiches pratiques et exemples d’utilisation guidés pas à pas, répondant à des questions concrètes et indispensables pour s’équiper, se connecter et commencer à naviguer sur Internet en toute sécurité :

  • Quel matériel choisir ?
  • Comment se connecter à Internet, réaliser une recherche ?
  • Comment se connecter à un site, utiliser le courrier électronique et d’autres plateformes d’appel et de messagerie ?
  • Comment naviguer et communiquer en toute sécurité ?

->Téléchargez le guide

La fracture numérique en chiffres

A l’heure de la dématérialisation des services, l’accès au numérique est quasi incontournable dans nombre de situations de la vie courante. Le manque de compétences dans ce domaine, parfois aussi appelé illectronisme, constitue un handicap qui peut accroître la vulnérabilité sociale des personnes concernées, quel que soit leur âge.

Au cours des dernières années, cette problématique est devenue un enjeu important des politiques publiques. Alors que 7 Français sur 10 se connectent à internet quotidiennement [1], une part non négligeable de la population souffre de la fracture numérique qui affecte principalement les personnes les plus âgées, les personnes moins diplômées et les ménages aux revenus modestes  :

  • 20 % des Français se sentent en difficulté vis-à-vis des outils informatiques [2]. Les seniors sont les plus concernés, constituant les deux tiers de ce groupe.
  • la moitié des personnes de plus de 75 ans n’ont pas accès à internet à leur domicile [3].
  • même équipés et connectés à internet, un tiers des usagers français se disent peu à l’aise avec au moins l’une des compétences clés du numérique : recherche d’information, communication, utilisation de logiciels ou résolution de problèmes [1].
  • les jeunes sont aussi concernés : 17 % des 12-17 ans se sentent peu compétents pour utiliser un ordinateur, et peu sont au fait des principes de sécurité en ligne [2].

Les causes de ces lacunes sont variées : certains n’ont pas de matériel informatique à disposition, tandis que d’autres manquent de compétences ainsi que de ressources et de réseau pour les développer. Si certains sont réfractaires à ces nouvelles technologies, les raisons de se former au numérique sont nombreuses.

Se connecter pour rester au contact des proches

Les outils numériques impactent également notre vie affective et sociale : e-mails, messagerie ou vidéoconférence sont devenus des moyens de communication privilégiés dans les familles et les cercles d’amis. Les réseaux sociaux permettent aussi de créer ou maintenir le lien avec son entourage.

Lorsqu’ils sont maîtrisés, ces services facilitent et enrichissent les échanges avec les proches. Pour les seniors et les personnes en situation de handicap, souvent moins aptes à se déplacer, la communication en version digitale devient un enjeu pour lutter contre l’isolement.

Des campagnes nationales et locales pour l’inclusion numérique

Afin d’ouvrir à tous l’accès au numérique, un éventail de dispositifs est mis en œuvre pour informer et faire découvrir les enjeux et les usages du numérique. Centres ressources et points d’information se multiplient, complétés par le « pass numérique » créé pour inciter à participer ses détenteurs à des ateliers d’accompagnement.

L’analyse de la fréquentation de ces points montre toutefois que les seniors se rendent peu dans ces structures : 16% seulement des usagers ont plus de 65 ans [5], alors que cette tranche de la population représente la majeure partie des personnes en difficulté avec le numérique. Pour toucher un plus large public, des initiatives itinérantes voient le jour et sillonnent l’ensemble du territoire grâce à des bus équipés de postes informatiques.

Sources

[1] https://www.insee.fr/fr/statistiques/4986976

[2] https://societenumerique.gouv.fr/13-millions-de-francais-en-difficulte-avec-le-numerique/

[3] https://www.insee.fr/fr/statistiques/4241397

[4] https://labo.societenumerique.gouv.fr/wp-content/uploads/barometredunumerique2018.pdf

[5] https://labo.societenumerique.gouv.fr/2019/11/07/autonomie-numerique-des-personnes-agees/

Lire la suite