Comment prévenir les inondations ? Quelles mesures de protection adopter ? Apprenez les bons réflexes pour vous protéger et protéger vos biens avant, pendant et après l'inondation.

Les zones à risque en France

Ce risque naturel se manifeste différemment selon la topographie locale :

  • les cours d’eau sortent lentement de leur lit dans les plaines après de longs épisodes pluvieux
  • fleuves ou rivières quittent leur lit brusquement après de très fortes précipitations
  • les nappes phréatiques sont progressivement saturées
  • dans les secteurs urbanisés, le ruissellement sur les surfaces imperméabilisées telles que le bitume combinée à la saturation des réseaux d’évacuation entraîne la montée des eaux. Selon les régions, les inondations peuvent entraîner des ruptures de digues, des glissements de terrain ou provoquer d’importantes vagues.

Au cours des 30 dernières années, trois-quart des communes de France ont été concernées au moins une fois par un arrêté de catastrophe naturelle lié à une inondation.

Se préparer avant une inondation

Que vous soyez locataire ou propriétaire, contactez votre mairie pour consulter le Document d’Information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) et le Plan de Prévention des Risques d’Inondation (PPRI).
Demandez aux services municipaux :

  • si votre logement se trouve en zone inondable
  • quels types de crue sont à craindre sur la commune (crues lentes ou crues torrentielles)
  • jusqu’à quelle hauteur peut monter l’eau.

Si vous vous trouvez en zone inondable, plusieurs mesures simples vous aideront à limiter les dégâts et conséquences d’une inondation :

  • conservez les biens de valeur hors de portée de la montée des eaux
  • photographiez vos biens pour garder des traces en cas de dégradations
  • mettez les documents importants à l’abri et sauvegardez des copies, par exemple dans un cloud
  • munissez-vous de batardeaux (de petites digues à placer derrière les portes, portes de garage et baies vitrées) pour ralentir la montée des eaux et testez leur installation par temps calme
  • disposez des sacs de sable ou de terre à proximité de la porte d’entrée pour ralentir l’entrée de l’eau
  • définissez une zone de survie à rejoindre en cas de crue, en hauteur et près d’une fenêtre pour faciliter une évacuation
  • laissez-y un tissu de couleur vive, à agiter pour vous signaler au secours
  • placez-y une corde pour faciliter une éventuelle évacuation
  • gardez un kit de survie aisément accessible

Se mettre à l’abri et protéger ses biens pendant une inondation

Apprenez à reconnaître les premiers signaux d’une crue et réagissez dès les premières alertes :

  • garez votre véhicule hors de portée de la montée des eaux
  • surélevez les meubles et l’électroménager
  • placez médicaments, produits chimiques, produits d’entretien et autres substances dangereuses en hauteur ou dans un meuble étanche, pour éviter toute pollution en cas de submersion
  • fermez les poubelles et rangez-les pour éviter qu’elles ne flottent
  • calfeutrez fenêtres et portes.

Dès que l’eau monte :

  • évitez de sortir
  • ne vous inquiétez pas pour vos enfants s’ils sont à l’école, ils seront les premiers pris en charge par les secours
  • coupez l’eau et l’électricité
  • montez dans les étages et rejoignez votre pièce de survie
  • restez à l’écoute des informations
  • si vous possédez une pièce enterrée, laissez l’eau pénétrer pour éviter un déséquilibre des pressions d’eau et réduire le risque d’effondrement.

Suivez les consignes d’évacuation

Quittez votre domicile seulement si la montée du niveau de l’eau vous y oblige ou si les secours vous le demandent.

  • Empruntez uniquement les itinéraires sécurisés et pour vous rendre sur les lieux d’accueil mis en place par les autorités.
  • Prévenez les pouvoirs publics si vous vous rendez ailleurs que dans un centre d’hébergement de la municipalité.
  • Ne traversez jamais une zone inondée.
  • Restez sur les trottoirs ou, à défaut, sur les zones goudronnées.

Après une inondation : réhabilitez votre habitation

Vous pourrez rentrer chez vous quand la mairie ou les secours vous auront délivré une autorisation personnelle.
La plus grande prudence reste de rigueur :

  • équipez-vous d’une lampe torche puisque votre logement sera privé d’électricité
  • vérifiez que les murs ne sont pas fissurés
  • contrôlez l’ensemble des pièces pour évaluer et hiérarchiser les dégâts
  • avant de remettre en marche les réseaux d’électricité, de gaz et de chauffage, contactez des spécialistes
  • aérez votre logement au maximum
  • évacuez rapidement l’eau stagnante
  • désinfectez les lieux à l’eau de javel (un verre d’eau de javel par seau de 10 litres d’eau, laissez agir 30 minutes avant de rincer)
  • prenez des photos des biens endommagés avant de les sortir de l’habitation
  • jetez aliments, médicaments, produits ménagers et produits polluants ayant été au contact des eaux de crue
  • attendez que les pouvoirs publics vous y autorisent avant de boire de l’eau du robinet.
Lire la suite