Le retour des beaux jours rime souvent avec la reprise des sorties moto. A cette période, les conditions météo favorables ne doivent pas faire oublier aux motards leurs bonnes habitudes en termes d’équipement. Gants moto, blouson, bottes et gilet airbag restent des alliés indispensables pour vous protéger en cas de chute.

Quel plaisir d’avaler les kilomètres à dos de moto à la belle saison ! Le point sur les écueils à éviter pour sécuriser vos déplacements en deux-roues motorisés pendant l’été...

AXA Prévention continue de s’engager en faveur du port du gilet airbag

Dans 75 % des accidents impliquant un véhicule deux-roues motorisé, les victimes sont blessées au thorax, à la colonne vertébrale ou à l’abdomen. Face à ce constat, AXA Prévention a décidé de sensibiliser les motards à l’importance du port du gilet airbag, et d’en démocratiser l’usage.

 

En juillet 2020, l’association a ainsi lancé son opération #Motardpourlavie [lien page dédiée] : en complément d’actions de prévention, des concours permettant de gagner plusieurs centaines de gilets airbag sont régulièrement organisés.

>Pour en savoir plus : gilet filaire, interne ou encore 3e génération ? Un gilet airbag doit avant tout s’adapter à vos habitudes de conduite. Découvrez les différents modèles existants et les critères pour faire le bon choix dans notre article consacré à ce précieux équipement de sécurité.

Gants moto, casque… Les équipements obligatoires – même l’été ! - pour les conducteurs de motos ou de scooters

Sur la route, le motocycliste est bien plus vulnérable que l’automobiliste. Il ne dispose pas d’une carrosserie pour amortir les chocs : sa tenue vestimentaire doit donc permettre de le protéger au maximum en cas d’accident.

 

Certains de ces accessoires de protection sont mentionnés dans le Code de la route, et leur absence entraîne une sanction.

 

Ainsi, selon l’article R431-1, le port d’un casque conforme au règlement de Genève 22/05 et de gants moto certifiés sont obligatoires pour le conducteur ou le passager d’un deux-roues motorisé.

 

Le motard doit également glisser un gilet de haute visibilité dans la sacoche ou le top case de sa moto.

 

Aucune loi n’encadre le reste de la tenue du motocycliste. Néanmoins, c’est une simple question de bon sens de constater que plus le conducteur est équipé, plus il est protégé…

Blouson, veste, pantalon, gants moto été : à chaque saison sa tenue… couvrante !

Dans l’idéal, le motard doit posséder une tenue par saison. Des idées cadeaux à garder en tête pour vous-même ou vos proches motards ?

 

  • Les blousons et vestes d’hiver doivent offrir une protection thermique et une sous-couche étanche à l’humidité ;
  • Les modèles d’été, qu’ils soient en cuir ou en tissu, sont composés de textiles alvéolés ou d’aérateurs permettant une bonne ventilation. La meilleure manière d’éviter un coup de chaud en roulant.

 

Les protections des mains peuvent également s’adapter aux conditions climatiques : les gants moto été sont plus légers et aérés, avec le plus souvent des perforations sur le dos de la main et le long des doigts.

 

Pour rouler sans risquer une insolation durant l’été, les casques modulaires sont dotés d’une mentonnière relevable. Certains modèles de casques offrent plusieurs points de ventilation.

 

Les bottes peuvent rester au vestiaire, et des chaussures montantes dotées d’aérations sur les côtés peuvent être privilégiées pour vos sorties à moto l’été…

Verglas d’été : un phénomène méconnu des plus dangereux

Le verglas d’hiver, pas de problème, tout le monde connait. Mais le verglas d’été, cela vous dit quelque chose ? Nombre de formateur au permis moto l’abordent en formation. Petite piqure de rappel…

 

Tout au long de l’année, de nombreuses particules d’huiles de moteur, de carburants ou encore de gomme de pneumatiques se déposent sur le bitume des routes. Habituellement, ces particules sont évacuées lors des averses.

 

Durant une longue période sèche, ces particules s’accumulent sur la chaussée. Il suffit alors d’une simple pluie pour que ces fragments forment une fine pellicule et que la route devienne glissante : c’est le verglas d’été.

 

Côté prévention, la meilleure manière d’éviter une glissade sur l’une de ces fameuses plaques reste d’adapter la vitesse de conduite lors du retour de la pluie, après plusieurs jours de sécheresse…

Rouler à moto en été : attention au goudron fondu !

En cas de fortes chaleurs ou de canicule, un autre phénomène peut transformer la route en véritable patinoire…

 

Lors de nos déplacements à moto l’été, abordons tous les plaques de bitume noir avec prudence. Elles peuvent dissimuler des zones de goudron fondu, une matière des plus glissantes.

 

De la même manière, si des traces de sculptures des pneumatiques sont visibles sur le bitume, c’est peut-être signe que ce dernier a ramolli par endroit. La méfiance est de rigueur, pour votre sécurité.

Trajets à moto l’été : gare à la surchauffe

Vous n’êtes pas le seul à souffrir de la chaleur lors de vos sorties à moto… Votre fidèle monture peut également être victime d’un vrai coup de chaud.

 

En amont du trajet ?

 

  • vérifiez la jauge du liquide de refroidissement
  • checkez les circuits du ventilateur.

 

Une fois en route, gardez un œil sur les témoins de température du moteur et de l’huile. Et si votre moto est équipée d’un moteur à refroidissement par air et huile, n’hésitez pas à couper le contact lors de vos arrêts (bouchons, feux rouges, etc.) en cas de remontée soudaine de la jauge de température.

Êtes-vous prêt à partir à moto cet été ? La check-list AXA Prévention pour rou-ler en toute sécurité, sous le soleil...

Vous avez offert à votre véhicule une petite révision, votre tenue d’été est prête… Bien ! Mais avez-vous pensé à ces points de vigilance ?

 

  • Les insectes : ils ne se contentent pas de s’écraser sur la visière de votre casque moto, ils peuvent également se glisser dans les interstices de vos vêtements et vous piquer s’ils s’estiment en danger.

 

La solution pour que ces petites bêtes ne viennent pas gâcher votre plaisir et vous mettent en danger ? Jointez vos vêtements et équipements (gants à manchettes/poignets de blouson, col de veste/casque, chaussures/bas du pantalon), et glissez un Aspivenin et une crème apaisante dans vos affaires.

 

  • La déshydratation : quand la température monte, l’insolation guette ! Emportez des bouteilles d’eau fraîche et arrêtez-vous régulièrement pour boire. Vous pouvez également utiliser un système de réservoir avec paille intégré dans le casque vous permettant de boire sans vous arrêter…
  • Le soleil : attention à l’éblouissement ! Des casques avec visières teintées vous permettent de protéger votre vue.
  • La fatigue : la chaleur fatigue notre organisme. Si possible, offrez-vous des siestes réparatrices aux heures les plus chaudes de la journée avant d’enfourcher votre moto.

 

Des points d’attention à s’approprier et à partager pour rouler à moto en sécurité, tout l’été.

Lire la suite