Les flottes de véhicules professionnels représentent un enjeu majeur dans le cadre de la transition écologique. Et cela, les salariés français l’ont bien compris ! Ils sont de plus en plus nombreux à souhaiter des véhicules propres dans les parcs de leurs entreprises.

Des collaborateurs toujours plus sensibles à l’idée d’utiliser des véhicules de fonction écologiques, c’est ce qui ressort du baromètre AXA Prévention 2021. 72 % de salariés se sauraient fiers de travailler pour une société proposant à ses équipes des voitures peu polluantes. Explications…

Flotte d’entreprise : les salariés veulent davantage de véhicules écologiques

Selon le dernier baromètre AXA Prévention, 49 % des collaborateurs souhaitent que la flotte automobile de leur entreprise soit plus écologique.

 

Ils sont 52 % à se dire prêts à favoriser les véhicules hybrides ou électriques dans le catalogue de leur société.

 

De quoi encourager les employeurs à se lancer dans la transition énergétique, améliorant ainsi au passage la qualité de vie de leurs collaborateurs

Bonus, aides de l’état : des opportunités pour renouveler les flottes des entreprises

Un certain nombre d’avantages fiscaux ou de dispositifs mis en place par les pouvoirs publics sont proposés aux professionnels désireux de renouveler leur parc d’entreprise avec des véhicules moins polluants. Une partie de ces mesures a été instaurée dans le cadre de la relance de l’industrie automobile, suite à la crise sanitaire.

 

Depuis juillet 2020, un bonus compris entre 2500 € et 5000 € est attribué aux entreprises lors de l’achat d’un véhicule électrique ou d’un véhicule hybride rechargeable, dont l’autonomie est supérieure à 50 km.

 

Cette prime à la conversion est encadrée par le décret n° 2020-955 du 31 juillet 2020, et s’adresse aux artisans, aux indépendants et aux entreprises.

 

Les entreprises peuvent également continuer de bénéficier de primes à la conversion, et d’exonération de taxes sur le certificat d’immatriculation. Les amortissements fiscaux, soumis à certaines conditions, sont également possibles.

 

Plus localement, de plus en plus d’agglomérations proposent des aides à la conversion de flotte de véhicules d’entreprises. C’est notamment le cas pour la métropole du Grand Paris ou celle de Lyon. Et, bonne nouvelle, ces dispositifs sont cumulables avec les aides de l’état !

Free-floating, flotte partagée : quel avenir pour les flottes d’entreprises ?

Au-delà de l’achat de véhicules propres, les entreprises peuvent également explorer plusieurs pistes novatrices pour réduire leur impact écologique :

 

  • Le free-floating est un service d’auto-partage sans attaches et parfois sans réservations. Les véhicules proposés à la location sont localisables via une application, et l’utilisateur déverrouille et verrouille la voiture avec son téléphone portable. Un système de plus en plus populaire dans les grandes villes, compatible avec l’intermodalité des déplacements
  • La flotte partagée permet de mutualiser au maximum les voitures de société, et d’éviter l’équation 1 salarié = 1 véhicule.

 

Des considérations à inviter, sans modération, lors de vos échanges avec vos collaborateurs ou votre hiérarchie, pour aller vers des trajets professionnels plus propres, et mieux adaptés aux réalités d’aujourd’hui.

Lire la suite