Il existe de nombreux moyens de réduire sa consommation d’eau courante au quotidien, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du logement.

L’eau douce est une ressource naturelle de plus en plus rare qu’il est nécessaire de préserver. Pour réduire votre consommation d’eau, il suffit parfois d’adapter vos usages, ou de pratiquer le « recyclage » ! Mode d’emploi…

Pourquoi il faut réduire sa consommation d’eau ?

L’eau est une ressource précieuse qu’il faut préserver. Car si elle recouvre effectivement 72% de la surface de la Terre, l’eau douce n’est présente qu’à hauteur de… 3% ! Elle se répartit entre les calottes glaciaires (70%), les nappes souterraines (29%) et les lacs et rivières (1%) [1].

 

Economiser l’eau ne se résume donc pas à une question uniquement pécuniaire. Il s’agit surtout d’un enjeu environnemental de premier plan.

 

Apprendre à l’utiliser à bon escient, à ne pas la gâcher et à la réutiliser à chaque fois que cela est possible fait partie des gestes à impact que l’on peut mettre en place au quotidien.

 

Bien sûr, l’argument financier n’est pas négligeable, surtout lorsqu’il est aussi facile de préserver la planète tout en réalisant des économies…

Bon à savoir

L’eau en quelques chiffres

En France, chaque personne consomme en moyenne 150 litres d’eau par jour [1], pour une facture moyenne annuelle de 800 € pour les ménages français [2]. L’eau est utilisée en majeure partie pour l’hygiène (39%), la chasse d’eau (20%), le linge et la vaisselle (22%), la cuisine (6%), le jardin et le lavage de la voiture (6%) et enfin pour boire (1%) [2]. Il faut aussi prendre en compte l’« empreinte eau » qui comprend la quantité d’eau nécessaire à la production des biens et services consommés par la population. Elle s’élève, pour chaque Français, à près de 600 litres par jour [1].

Changement climatique : quels impacts sur l’eau douce ?

Le Guide Climat édité par AXA Prévention liste les différentes menaces que fait peser le réchauffement climatique sur la quantité et la qualité de l’eau douce présente sur la planète [1].

 

En premier lieu se trouve le dérèglement du cycle de l’eau, à l’origine de sécheresses et d’inondations spectaculaires dans le monde entier. Ces manifestations météorologiques posent à la fois la question des ressources en eau qui se raréfient et celle de la consommation humaine. Les sécheresses et les inondations favorisent effectivement la pollution de l’eau douce.

 

Autre problème majeur : la salinisation de l’eau douce terrestre par l’eau de mer. La baisse des précipitations et la montée du niveau de la mer permettent en effet à l’eau salée de s’infiltrer dans les nappes phréatiques.

 

Enfin, les besoins considérables du secteur de l’agriculture, qui concentre 70% de la consommation d’eau mondiale, constituent un enjeu essentiel pour les années à venir.

 

Si ces phénomènes mondiaux appellent des réponses exceptionnelles, chacun peut agir à son niveau pour préserver l’eau.

Les fuites : cause n°1 du gaspillage d’eau

La priorité en matière de consommation d’eau est de repérer et de réparer les fuites d’eau qui peuvent occasionner des pertes énormes.

 

Pour vous donner un ordre d’idée, une chasse d’eau qui fuit représente plus de 600 litres d’eau perdus dans une seule journée, et un robinet qui goutte peut vous faire perdre à l’année 43 m3 d’eau [3]…

 

Pour s’assurer qu’il n’y a pas de fuite chez vous, analysez bien votre facture d’eau chaque année pour voir s’il n’y a pas un écart trop important d’une année sur l’autre.

 

Comment repérer les fuites ?

En cas de doute, il existe un test simple à réaliser. Relevez votre compteur d’eau le soir avant de vous coucher et évitez d’utiliser l’eau durant la nuit. Vérifiez votre compteur au réveil : si le chiffre est le même, c’est qu’il n’y a pas de fuite chez vous !

Comment réduire sa consommation d’eau ?

Il existe deux façons d’économiser l’eau courante dans sa maison. La première consiste à changer certaines habitudes, la seconde à se munir de quelques accessoires permettant de réduire sa consommation.

 

Changez vos habitudes

  1. En matière d’hygiène, l’idéal est de privilégier les douches aux bains (35 à 60 litres d’eau pour une douche contre 150 litres minimum pour un bain). Toujours dans la salle de bain, veillez à couper l’eau lors du brossage de dents, du rasage ou lorsque vous vous lavez les mains.
  2. Dans la cuisine, optez le plus souvent possible pour la cuisson des aliments à la vapeur et remplissez bien votre lave-vaisselle avant de le lancer. Idem dans la buanderie, un lave-linge qui tourne presque à vide gaspille une grande quantité d’eau, même en programme « demi-charge ».
     
  3. Concernant l’alimentation, manger moins de viande et privilégier les fruits et légumes de saison permet d’économiser de grandes quantités d’eau. Rien que pour produire 1kg de bœuf, par exemple, 15 000 litres d’eau sont nécessaires [4] !
     
  4. Au jardin ou au balcon, pensez aux systèmes d’arrosage goutte-à-goutte pour votre potager. Si vous devez arroser, faites-le plutôt le soir ou tôt le matin pour ralentir le phénomène d’évaporation. Abstenez-vous durant les périodes de sécheresse où l’arrosage est généralement interdit aux particuliers.

 

Optez pour des accessoires utiles

  1. Equipez vos robinets et votre pommeau de douche de mousseurs qui réduisent le débit de 30 à 60 %, tout en vous assurant un maximum de confort.
  2. Des robinets thermostatiques et un bouton stop-douche constitueront aussi de précieux alliés pour économiser l’eau.

Récupérer l’eau de pluie : de multiples usages

La récupération d’eau de pluie apporte une excellente alternative, écologique et économique, pour réduire sa consommation d’eau quotidienne.

 

La première application se situe bien évidemment au niveau des extérieurs où se trouve le bac récupérateur qui vient stocker et filtrer l’eau passant par les gouttières. Cette eau vous permettra d’arroser votre jardin et votre potager à moindre frais.

 

Vous pourrez également puiser dedans pour nettoyer votre voiture, une opération très gourmande en eau, nécessitant en moyenne pas moins de 200 litres [3] !

 

L’eau de pluie peut également être utilisée à l’intérieur du logement pour remplir la chasse d’eau des toilettes, laver les sols et faire tourner le lave-linge, à condition de prévoir une installation spécifique [5]. Il s’agit généralement d’une cuve enterrée de grande capacité comprenant une pompe et d’un dispositif de traitement de l’eau (obligatoire pour laver le linge).

 

En appliquant ces conseils, vous réaliserez rapidement des économies d’eau tout en faisant un geste pour la planète ! A vous de jouer…

Source

[1] https://prevention.cdn.axa-contento-118412.eu/prevention/23faac48-73cc-4138-89fd-115961f29285_AXA_GUIDE+CLIMATIQUE_150X210_20.10.21_VT.pdf

[2] https://agirpourlatransition.ademe.fr/particuliers/conso/astuces-economiser-leau-a-maison-alleger-factures

[3] https://www.quechoisir.org/conseils-economies-d-eau-comment-reduire-sa-consommation-d-eau-au-quotidien-n3435/

[4] https://www.bing.com/videos/search?q=pourquoi+et+comment+économiser+l%27eau&view=detail&mid=A9F4A1C3C375110BB6B3A9F4A1C3C375110BB6B3&FORM=VIRE

[5] https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F31481

Lire la suite