Le Baromètre AXA Prévention 2022 sur le comportement routier des Français montre que les limitations sont peu respectées, alors que 2021 avait vu s’esquisser une amélioration…

Les excès de vitesse sur les routes françaises sont généralisés. Mais la tendance la plus marquée concerne la circulation en ville, où le développement des zones 30 censées apporter davantage de sécurité ne suffit pas à endiguer le phénomène.

 

La raison à cela ? Le bénéfice collectif de ces aménagements n’est pas encore perçu par les Français, et la limitation de vitesse est toujours vécue par beaucoup comme une contrainte….

8 Français sur 10 reconnaissent rouler trop vite

L’année 2021 avait été marquée par une baisse généralisée des excès de vitesse. Le baromètre AXA Prévention 2022 dresse, pour cette année, un tableau moins réjouissant puisque ces chiffres repartent à la hausse.

 

Une écrasante majorité de Français reconnait en effet rouler trop vite : ils sont 79 % à rouler au-dessus des limites autorisées, quelle que soit la route empruntée. C’est 5 points de plus que l’année précédente.

 

->Retrouvez les chiffres et tendances de l’année 2021 concernant le comportement des Français sur la route

En ville, les zones 30 peu respectées

Ces comportements à risque sont particulièrement visibles en ville, d’autant plus avec le développement des zones 30. Dans plus de 250 communes de l’Hexagone (dont 15 de plus de 100 000 habitants), la limite de vitesse a été réduite à 30 km/h au lieu des 50 en vigueur depuis 1990.

 

Mais elles sont pour l’instant perçues comme une contrainte par les automobilistes, qui sont 72 % à ne pas les respecter (+9 points par rapport à 2021).

 

De manière générale, en ville, 32 % des personnes interrogées reconnaissent rouler à 65 km/h en agglomération. Là encore, les chiffres 2022 sont moins bons que ceux de 2021 (27 %, soit le taux le plus faible depuis qu’AXA Prévention édite son baromètre).

 

Un comportement dangereux qui en appelle d’autres : 67 % des usagers de la route ne s’arrêtent pas au feu orange (ce qui est obligatoire et punissable d’une amende forfaitaire de 35 €), quand 8 % grillent complètement le feu rouge.

 

->Retour sur l’histoire du Code de la route et ses grandes étapes clés

Respecter les limitations et rouler moins vite : oui, mais pourquoi ?

Réduire sa vitesse est vertueux pour les autres, et aussi pour soi-même. En ville par exemple, l’abaissement à 30 km/h permet une sécurité accrue pour l’ensemble des usagers, une réduction des nuisances sonores, de la pollution

 

De plus, une vitesse excessive ou inadaptée aux circonstances est impliquée dans un tiers des accidents mortels. Pour rappel, une voiture lancée à 65 km/h a besoin de 40 mètres pour s’arrêter. Une distance triplée par rapport à une vitesse de 30 km/h (13 m).

 

Enfin, à l’heure où le prix des carburants atteint des sommets, il est bon de répéter que 10 km/h de moins sur un trajet de 500 km, c’est une consommation inférieure de 15 % et 12,5 % de rejet de CO2 en moins.

 

->Découvrez notre guide de l’écoconduite, pour rouler plus propre et moins cher…

 

Rouler moins vite, c’est œuvrer en faveur de la sécurité routière, mais c’est aussi un moyen de préserver son permis de conduire - qui est pour beaucoup un outil de travail - et une façon de maintenir la qualité de vie de tous, en ville et hors agglomération…

Sources

Baromètre AXA Prévention 2022

Lire la suite