L'eczéma des mains est un problème fréquent en dermatologie. Cette maladie d’origine allergique, non contagieuse mais très récidivante, se caractérise par des rougeurs mal délimitées qui démangent, et par l'apparition de toutes petites vésicules qui évoluent en croûtes.

Savoir reconnaître l’eczéma des mains

L'eczéma des mains se traduit par des symptômes similaires à ceux de toutes les formes d'eczéma :

  • des tâches rouges et chaudes apparaissent, plus ou moins étendues, dont les bords sont mal délimités et qui démangent fortement
  • quelques heures après l'apparition des taches rouges, de petites vésicules (de la taille d'une tête d'épingle) se forment, pleines d'un liquide clair 
  • le grattage des lésions rompt les vésicules qui suintent leur contenu 
  • de petites croûtes jaunâtres se développent alors, et tombent en quelques jours 
  • les lésions, rouges et lisses, se couvrent de petites pellicules (squames).

À l'issue de cet épisode, les lésions peuvent disparaître temporairement, récidiver ou s’installer durablement (si la cause de l’eczéma est toujours présente dans l'environnement). Dans ce cas, la peau lésée s'épaissit petit à petit et devient plus foncée (lichénification). Les démangeaisons continuent, même en l'absence de vésicules ou de suintements. Si ces symptômes persistent plus de six mois d'affilée, on parle d’eczéma chronique des mains.

Les 4 formes d’eczéma des mains

L’eczéma des mains peut se présenter différemment selon les personnes :

  • l'eczéma de contact allergique est le type d'eczéma des mains le plus fréquent.
  • l'eczéma de contact irritatif (ou « dermite d'irritation ») est dû à des agressions par l'environnement (frottements, abrasion, chaud, froid, produits chimiques, plantes irritantes, etc.) sans dimension allergique.
  • la dermatite atopique se traduit par une sécheresse de la peau des paumes, des fissures de la pulpe des doigts (pulpite).
  • la dyshidrose (ou « pompholyx ») se traduit par des démangeaisons des paumes et des faces latérales des doigts, accompagnées de rougeurs, de vésicules et de desquamation (la peau « pèle »).

Qui est à risque d’eczéma des mains ?

L’eczéma des mains touche plus souvent les personnes dont les mains sont régulièrement agressées par des allergènes (ménagères, jeunes mamans, travailleurs manuels, agriculteurs, coiffeurs, etc.). En effet, la peau de leurs mains est fragilisée par les détergents, l'eau, le froid, la sueur ou les produits chimiques, et devient plus perméable aux substances potentiellement allergènes.

La grande majorité des eczémas de contact allergique est due à une vingtaine de substances (voir tableau ci-dessous).

L’eczéma allergique met souvent du temps à apparaître. En effet, il faut d'abord que la substance potentiellement allergène parvienne à pénétrer la barrière extérieure de la peau (épiderme), de manière répétée, le plus souvent à travers des entailles ou micro-abrasions. Une peau sèche ou irritée favorise aussi la pénétration de l’allergène.

L’eczéma allergique met souvent du temps à apparaître. En effet, il faut d'abord que la substance potentiellement allergène parvienne à pénétrer la barrière extérieure de la peau (épiderme), de manière répétée, le plus souvent à travers des entailles ou micro-abrasions. Une peau sèche ou irritée favorise aussi la pénétration de l’allergène.

La dermatite atopique favorise l’eczéma des mains

Cette prédisposition génétique aux maladies d'origine allergique s’observe fréquemment chez les enfants. Elle peut donner lieu à d’autres symptômes que les lésions d’eczéma : rhinite allergique (« rhume des foins »), asthme, urticaire, conjonctivite allergique, etc.

La peau des mains des personnes atopiques est souvent sèche et fendillée. Cela les expose à la pénétration de substances potentiellement allergisantes, donc au développement d'un eczéma allergique de contact.

La dyshidrose aux causes mal connues

Des liens avec la transpiration excessive ont été évoqués, mais restent controversés. Certains patients atteints de dyshidrose signalent l'apparition de ce type d'eczéma des mains pendant les périodes de stress ou d'anxiété, d'autres la rapprochent de l'exposition au soleil, au début de l'été. D'autres causes ont été évoquées, sans preuve : infections dues à des champignons (mycoses) en d'autres endroits du corps (orteils), troubles intestinaux, etc.

Lire la suite