Pendant les fêtes, convivialité rime souvent avec excès… Mais il n’est pas question de culpabiliser et d’arriver le soir de Noël avec votre barquette de carottes râpées ! Vous devez juste suivre quelques conseils alimentaires pour limiter les dégâts & pour profiter des fêtes dans les meilleures conditions possibles.

Le repas de fête étape par étape

Les 2 premières règles à garder en tête pour limiter l'apport en calories :

  • éviter de se re-servir
  • limiter les à côtés, comme le pain par exemple.

A l’apéritif
Le champagne est l'un des alcools les moins caloriques : cela tombe bien !
Mais oubliez les noix de cajou : presque 700 kcal les 100 grammes… Et 100 g le temps d’un apéritif, cela se mange très bien. C’est justement là qu’il faut faire le plus attention et veiller à ne pas arriver affamé pour dîner.
Pensez à un fromage blanc 0% avec des herbes par exemple avant de passer à table. Cela calmera votre estomac et sera plus appétissant qu’une cuillère d’huile d’olive !

A table
Les crustacés sont parfaits, il faut juste éviter le pain et le beurre en couche épaisse.
Même une tranche de foie gras est tout à fait envisageable.
Pour la volaille, l’idéal est d’oublier la peau et la sauce évidemment.

Au dessert
Les bûches glacées (sorbets) permettent de limiter l'apport en calories mais vous pourrez craquer sur une bûche traditionnelle en restant raisonnable. Essayez également de compléter avec des fruits de saison (orange, clémentine, kiwi...) pour équilibrer le repas et finir sur une touche de fraîcheur et de légèreté.

Compenser les excès

Le secret réside en fait dans l’après réveillon. C’est là qu’il vous faudra faire attention pour compenser les excès de la veille. Il ne s’agit en aucun cas de jeûner mais de manger plus léger afin de permettre à votre système digestif largement sollicité de faire un break.


Pendant quelques jours :

  • Oubliez l’alcool
  • Buvez beaucoup d'eau (idéalement 2 litres par jour)
  • Limitez le sel dans l’alimentation
  • Ne grignotez pas (chocolats y compris...)
  • Privilégiez les soupes (de légumes idéalement)
  • Oubliez les fritures
  • Privilégier une cuisson la plus naturelle possible pour les viandes et poissons (exemples : vapeur ou four)
  • Faites une vraie place aux légumes verts
  • Oubliez les gâteaux
  • Pensez aux tisanes de toute sorte pour bien vous hydrater

Une astuce

Un petit truc : le fameux jus de citron. Son acidité naturelle est notre allié pendant les fêtes.
Si vous le pouvez, l’idéal reste de le boire à jeun le matin dans un peu d’eau tiède et de laisser passer un peu de temps avant le petit déjeuner qui sera léger lui aussi.
Si vous ne pouvez pas le boire "pur", voici une petite recette qui vous permettra en plus de boire tout au long de la journée (mélanger ces ingrédients et les diluer dans un demi-litre d'eau froide ou chaude) :

  • 2 cuillères à soupe de sirop d'érable ou de miel liquide,
  • 2 cuillères à soupe de jus de citron fraîchement pressé,
  • une pincée de poivre de Cayenne ou de gingembre selon votre goût.

Il ne faut surtout pas culpabiliser de profiter d’un dîner de fête : profitez et le lendemain vous agirez pour éliminer !

Lire la suite