EN BREF

Quand un accident survient entre un motard et un automobiliste, ce dernier affirme souvent qu’il n’a pas vu le deux-roues arriver. La visibilité peut être améliorée grâce à une conduite et des équipements adaptés. C’est également l’enjeu de la proposition n° 3 "Lumière" formulée par AXA Prévention et l’association Club 14 auprès des pouvoirs publics. Le but : systématiser des éclairages additionnels sur les deux-roues motorisés.

bien-voir-et-etre-vu-201603

Adaptez votre conduite

Être toujours dans le champ de vision des autres usagers de la route, c’est la règle d’or à moto. N’oubliez pas qu’à deux-roues, vous êtes plus fragile et vous n’avez pas le droit à l’erreur.

Ainsi, évitez de vous mettre dans des situations où vous n’apparaîtrez qu’au dernier moment dans le champ visuel des autres conducteurs :

  • pensez aux angles morts et positionnez-vous sur la chaussée de façon à être vu par tous ;
  • si vous circulez entre les files, faites-le de manière responsable en respectant un différentiel de vitesse inférieur à 20 km/h ;
  • aux intersections, prenez le temps d’observer et essayez de capter le regard de l’automobiliste ;
  • ne présumez jamais que l’autre va vous laisser passer.

Quoi qu’il arrive, le comportement du motard fait la différence. Une vigilance de tous les instants, conjuguée à l’assurance de bien être vu par les autres usagers, garantit votre sécurité à moto.

Améliorez votre visibilité en deux-roues

Être visible sur la route en deux-roues passe par une vérification régulière de vos feux : ils doivent être en bon état, nettoyés et bien réglés.

Votre équipement aide également les automobilistes à vous repérer sur la route :

  • pour être vu en toutes circonstances, portez des vêtements clairs munis de bandes réfléchissantes, très efficaces la nuit ;
  • en cas de pluie ou dès la tombée de la nuit ou suite à un arrêt d’urgence, revêtez un gilet de haute visibilité ("gilet jaune"), qui se glisse facilement sous la selle de votre véhicule. Depuis le 1er janvier 2016, cet équipement est obligatoire pour tout conducteur d’un deux (ou trois) roues motorisé. Les contrevenants s’exposent à une amende de 11 euros, s’ils ne peuvent le présenter en cas de contrôle. La contravention peut atteindre 135 euros, si le motard ne porte pas le "gilet jaune" à la suite d’un arrêt d’urgence.

Proposition "Lumière" : comment améliorer la visibilité des deux-roues motorisés ?

AXA Prévention et l’association de motards Club 14 proposent aux pouvoirs publics de donner aux automobilistes les moyens de mieux identifier les deux-roues motorisés, grâce à un éclairage particulier ou additionnel. Une méthode simple et peu coûteuse serait de changer la couleur de l’ampoule code des phares en orange ou en vert. Ce type d’éclairage existe déjà sur le marché. Il pourrait être testé, puis selon les résultats, soumis aux autres pays européens. Cette mesure entrerait alors dans le cadre d’une réglementation commune aux membres de l’Union.

Télécharger le guide "Sécurité Puissance 6"
Lire la suite