À moto ou à scooter, nous n’avons presque pas roulé ces derniers mois. Au repos imposé par le temps hivernal, se sont ajoutées les restrictions de circulation liées au confinement décidé pour limiter la propagation du COVID-19. Alors que le gouvernement évoque une reprise progressive des déplacements, quelques vérifications de sécurité et points de vigilance s’imposent avant de reprendre la route.

D’abord, le contrôle de la mécanique

Avant de reprendre la route, le mieux est de prendre rendez-vous pour la révision afin d’avoir un contrôle général de son véhicule par un professionnel.

A minima, nous pouvons checker plusieurs choses par nous-même. Après une première inspection visuelle de la moto sur béquille, vérifions la batterie, une petite séance de charge est peut-être nécessaire pour remettre la tension à niveau. Lorsque nous ne roulons pas, les pneus se dégonflent. Il convient donc de vérifier leur pression et de l’ajuster conformément aux recommandations du constructeur. Ensuite, nous pouvons dégripper les câbles d’embrayage et d’accélérateur et graisser les cale-pieds, amortisseurs et kit-chaînes avant de vérifier les niveaux et le bon fonctionnement des phares.

Une sortie courte à vitesse limitée permettra de nous assurer que tout fonctionne normalement et de reprendre nos automatismes avant de nous lancer sur de plus grandes distances.

Puis, le contrôle de l’équipement

Notre équipement constitue l’élément prépondérant pour nous préserver des dommages corporels en cas de chute ou d’accident. Avant de redémarrer, il est indispensable de repasser avec minutie notre panoplie de motard et de s’assurer que tout est en ordre. Sans oublier d’avoir un gilet de haute visibilité à portée de main en cas d’arrêt d’urgence.

Une vigilance encore plus accrue sur la route

La présence de très peu de véhicules sur les routes pendant la durée du confinement a conduit à une recrudescence de comportements délictueux au volant, dont de nombreux excès de vitesse ou encore de conduite en état d’ébriété. Au moment de remonter sur la selle de notre 2 roues, une vigilance accrue sera de mise face à ces agissements dangereux. De plus, après de longues semaines loin des routes, nos réflexes peuvent être un peu engourdis. Alors, pour retrouver nos bonnes attitudes en 2 roues, notre capacité d’anticipation et notre niveau de vigilance habituel, restons concentrés et attentifs.

S’adapter aux nouveaux conducteurs moins expérimentés

Le début du déconfinement risque d’impacter fortement le trafic et le recours aux transports en commun. Face à cette situation, les routes devraient compter, à l’heure de la reprise de la circulation, de nombreux conducteurs novices : qu’ils soient usagers de deux roues, vélos, trottinettes ou même conducteurs occasionnels de voiture. Nous allons devoir nous adapter à tous les usagers et veiller à partager la route en conjuguant vigilance et bienveillance.

Respecter des gestes barrières

Pour faire le plein à la pompe, payer une autoroute ou en cas de contrôle, nous veillons à bien nous conformer aux gestes de protection. Nous maintenons une distance d’un mètre au moins avec notre interlocuteur. Nous pouvons aussi avoir du gel hydro-alcoolique et un masque à portée de main si nécessaire.

Sources

[1]https://www.motoservices.com/dossiers-moto/Quelques-conseils-pour-recharger-sa-batterie-moto-ou-la-changer.htm

[2]https://www.permisapoints.fr/moto/guide-complet-pression-pneu-moto

[3]https://www.securite-routiere.gouv.fr/chacun-son-mode-de-deplacement/dangers-de-la-route-moto/mieux-conduire-moto/la-trajectoire-de

[4]http://www.leparisien.fr/essonne-91/depuis-le-debut-du-confinement-les-exces-de-vitesse-se-multiplient-sur-les-routes-31-03-2020-8291556.php

Lire la suite