EN BREF

Dans le cadre de son 9è Baromètre sur les comportements des Français au volant*, AXA Prévention a étudié plus particulièrement l’attitude des femmes automobilistes. Prescriptrices de bons réflexes, celles-ci sont particulièrement concernées par les risques liés à l’alcool, la vitesse ou la fatigue. Pourtant, loin d’être parfaites au volant, elles commettent de nombreuses infractions.

Comment expliquer que les femmes ont beaucoup moins d’accidents que les hommes sur les routes alors qu’elles conduisent autant qu’eux ? (Source : ONISR)

Le Baromètre AXA Prévention fait apparaître que les Françaises ont une perception des comportements dangereux assez proche de celle des hommes, sauf sur les risques majeurs liés à l’alcool, la vitesse ou la fatigue, sur lesquels elles sont beaucoup plus prudentes. Elles respectent davantage le code de la route dans ces domaines.

Par exemple, seules 18% des conductrices prennent le volant après avoir bu plus de 2 verres de boisson alcoolisée, alors que 34% des hommes prennent ce risque.

En ville ou sur route, les femmes sont plus respectueuses des limitations de vitesse, en particulier les femmes de 50 à 64 ans, puisque 29% d’entre elles roulent trop vite (c’est le cas de 42% des femmes tous âges confondus, contre 49% des hommes qui déclarent rouler à 65 km/h en ville).

Cerise sur le gâteau, elles font profiter leur entourage de leurs bons comportements : 50% des femmes (contre 44% des hommes) déclarent encourager leurs proches, que ce soit par leur propre exemple ou lors de discussions, à éviter de prendre des risques sur la route.

Cependant, elles ne sont pas irréprochables pour autant. On observe même l’attitude inverse sur des infractions plus mineures : les conductrices sont par exemple encore plus nombreuses que les hommes à ne pas s’arrêter au feu orange. Cette infraction est commise par 77% des femmes interrogées et 75% des hommes. De même, elles relativisent le fait de slalomer pour changer de file fréquemment : 76% des conductrices pointent ce danger, désigné par 82% d’hommes.

Elles sont aussi plus accros aux SMS : 21% de femmes consultent ou envoient un SMS au volant, contre 15% des hommes.

*Enquête réalisée par téléphone du 21 janvier au 2 février 2013 auprès d’un échantillon national représentatif de 1065 personnes.

Lire la suite