En 2018, on utilise moins son téléphone au volant (38% téléphonent vs 47% en 2017). La prise de conscience semble être amorcée.

Téléphone & alcool au volant : la prise de conscience semble être amorcée

En 2018, on utilise moins son téléphone au volant (38% téléphonent vs 47% en 2017).
Ce comportement demeure néanmoins le plus agaçant pour les automobilistes (59%). D'ailleurs, 69% des conducteurs considèrent qu’il est indispensable de sanctionner son usage avec plus de rigueur.

Quant à la sensibilisation des effets de l’alcool au volant, c’est le domaine de prévention jugé comme prioritaire par les Français.

  • 64% des conducteurs sont favorables à la nouvelle mesure sur la mise en place d’un éthylotest anti-démarrage (EAD) pour éviter les récidives
  • 38% pensent même qu’elle devrait être appliquée à tous les conducteurs.
  • Ils sont malgré tout encore 27% à prendre le volant après avoir bu plus de 2 verres d’alcool (28% en 2017).

Enquête KANTAR TNS réalisée du 12 au 29 janvier 2018 auprès d’un échantillon national de 1 560 automobilistes représentatifs, dont 170 conducteurs de véhicules de société et 435 conducteurs de deux-roues motorisés, dont 101 conducteurs de 14 à 17 ans.

Les conseils de prévention

Téléphone au volant

  • Attendez d’être arrêté pour passer vos appels ou rappeler les personnes qui ont essayé de vous joindre. Précisez-leur que vous étiez au volant, ils comprendront et préféreront votre attitude prudente.
  • Lire ou écrire un SMS au volant multiplie par 23 le risque d'avoir un accident (Source ONISR). Quelques secondes d’inattention suffisent à causer un accident grave (piéton renversé, déviation de la conduite…).
  • Si vous utilisez le GPS de votre téléphone : programmez votre itinéraire avant de prendre la route, positionnez votre téléphone sur un support adapté et ne le manipulez plus en cours de conduite.

Alcool au volant

  • Si vous ne pouvez pas vous faire raccompagner, dites "Non merci, je conduis, je ne prends pas d’alcool", vous ferez preuve d'exemplarité vis-à-vis de votre famille, collègues ou ami(e)s.
  • Prenez le réflexe d'évaluer votre taux d'alcoolémie avant de prendre le volant. Il vaut mieux renoncer à conduire, quitte à dormir sur place ou à se faire raccompagner par un conducteur sobre.
  • Sachez que le taux d’alcoolémie baisse en moyenne de 0,10 g/l à 0,15 g/l d’alcool en 1 heure. Café salé, cuillerée d’huile, bonbon à la menthe… Rien ne permet d’éliminer l’alcool plus rapidement.

Série « 4 jeunes, 1 permis » : être au téléphone perturbe la concentration

Le communiqué de presse
Lire la suite