AXA Prévention et Club 14 militent pour améliorer l’apprentissage du deux-roues grâce à des formations adaptées à la puissance de chaque type de véhicule. Si vous possédez un trois-roues, des formations spécifiques peuvent vous aider à améliorer le pilotage de votre scooter.

Bien conduire sur trois-roues

Formation spécifique, la bonne conduite en scooter 3 roues

La conduite d'un scooter 3 roues présente les spécificités et des contraintes. Certaines précautions sont nécessaires à sa maîtrise :

  • résistez à l’excès de confiance que procurent les deux-roues à l’avant
  • ne sous-estimez pas le poids de la machine
  • exploitez prudemment la puissance de la machine
  • suivez, si possible, une formation dédiée aux trois-roues.

Proposition "Maîtrise" : formation et puissance adaptées au niveau d'expérience

Le permis A2 (janvier 2013) permet à un débutant âgé de 18 ans de conduire une machine bridée à 48 CV pendant 2 ans. Puis, passé ce délai, une formation de 7 heures en moto-école sans passage d’examen lui suffira pour obtenir le permis A.

AXA Prévention et Club 14 demandent :

- que cette formation complémentaire constitue un véritable apprentissage aux spécificités techniques du pilotage d’une machine plus puissante, et non une révision d’exercices déjà effectués auparavant ;
- qu’elle se fasse sur circuit, de manière à pouvoir effectuer des exercices à allure soutenue (freinage à 70-80 km/h) ;
- que soient mises en place des formations spécifiques aux motos sportives et aux trois-roues ;
- qu’une étude examine la pertinence des exigences actuelles de formation pour le pilotage d’un scooter de ce type ;
- que la sécurité des motards et des scootéristes passe aussi par la formation des automobilistes au partage de la route avec les deux et trois-roues ;
- que le programme d’obtention du permis de conduire intègre un module de sensibilisation aux spécificités de circulation des motos et scooters (visibilité, gestion des angles morts, etc.)

Lire la suite