EN BREF

L’activité physique est le moteur de la prévention santé. Elle aide à prévenir la survenue de certaines pathologies et à améliorer votre qualité de vie en procurant une meilleure forme physique et intellectuelle. Explications.

L’activité physique, qu’est-ce que c’est ?

L’activité physique n’est pas uniquement synonyme de sport. Pour se dépenser, les activités du quotidien comptent aussi : faire le ménage, promener son chien, monter les escaliers plutôt que de prendre l’ascenseur, marcher plutôt que de prendre la voiture ou le bus…

Pour les plus motivés ou les plus sportifs, sachez que chaque sport a ses bénéfices. En fonction du bénéfice recherché, vous pouvez opter pour la natation (qui muscle les bras, les épaules et le dos) ou encore le vélo (pour les mollets et les cuisses). Pensez aussi au yoga – basé sur la relaxation - qui vous aide à évacuer le stress ou bien aux arts martiaux, dont les postures contribuent à ce que vous gagniez en souplesse et en coordination.

Améliorer sa condition physique et sa qualité de vie

La pratique d’une activité physique régulière permet d’améliorer sa condition physique. L’activité physique améliore la force musculaire, la coordination et l’équilibre. Les bénéfices de l’activité physique ont aussi une dimension plus psychologique puisqu’elle aide à se sentir plus détendu, qu’elle diminue le stress et les risques de dépression et qu’elle permet de manière plus générale plus de bien être.
À terme, la pratique d’une activité physique régulière contribue à prévenir la dépendance.

Prévenir les problèmes de santé les plus courants

Il a été largement démontré qu’une pratique régulière d’activité physique couplée à des habitudes alimentaires saines avait une incidence dans la prévention de certaines pathologies comme les maladies cardio-vasculaires, le cancer ou le mal de dos.

N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre médecin pour savoir quelles activités vous pouvez pratiquer et quelles sont les meilleures pour votre santé.

Retarder les pathologies liées au vieillissement

L’activité physique retarde aussi les pathologies liées au vieillissement. Notamment, l’ostéoporose : une déminéralisation osseuse qui touche les femmes, surtout après la ménopause, mais aussi les hommes âgés et entraîne une fragilité osseuse et des risques de fracture. Or, on sait que l’activité physique stimule la formation de l’os (accrétion osseuse).

Même chose pour la prévention du diabète et de l’hypercholestérolémie dont la prévalence augmente avec l’âge. Associée à une alimentation conforme aux recommandations du Programme National Nutrition Santé (PNNS), la pratique de 30 minutes d’activité physique modérée par jour aiderait à réduire ces troubles.

Sources : Guide PNNS "La santé vient en bougeant" et "Guide alimentation pour tous"​

Lire la suite
Mots-clés