La pratique d’une activité sportive est bénéfique pour la santé et apporte du plaisir. Au-delà, chacun peut envisager de faire du sport pour des raisons qui lui sont personnelles : se défouler, se dépasser, désirer plaire ou mincir, nouer de nouvelles relations, etc.

Les différences entre sport et activité physique

Le sport et l’activité physique sont deux pratiques distinctes.

Aller faire ses courses à pied, faire du vélo le dimanche après-midi avec ses enfants, nager quelques longueurs dans la piscine du jardin : ces occupations sont louables, car elles luttent contre la sédentarité. Toutefois, elles ne peuvent être qualifiées de "sportives".

Ainsi, le sport englobe :

- Les disciplines pratiquées en club ou en association Elles impliquent des entraînements réguliers, à un rythme soutenu, avec éventuellement l'objectif de réaliser des performances.
- Une activité individuelle menée en dehors d'un cadre organisé. Elle peut également être considérée comme un sport, à partir du moment où elle est pratiquée dans les mêmes conditions de régularité et d'intensité.

Globalement, la pratique sportive demande un investissement supérieur à l'activité physique, en temps comme en motivation. Avant de choisir un sport, il est important de se demander si cet investissement est possible, afin de s'éviter déception et découragement. Sachez aussi qu’en termes de bénéfices pour la santé, il n'est pas nécessaire de pratiquer un sport. Une activité physique répétée plusieurs fois par semaine, voire tous les jours, suffit.

Le plaisir avant tout

Avant toute autre chose, le plaisir doit être le critère principal dans le choix d'un sport. Sans ce sentiment, il est difficile de persévérer ou de maintenir l'assiduité nécessaire aux progrès des performances et aux bénéfices sur la santé.

Ce plaisir peut revêtir de multiples aspects :

- excitation immédiate ressentie lors des entraînements ;
- euphorie d'avoir réussi une épreuve ;
- joie d'améliorer une performance personnelle ou simplement de se retrouver entre amis ;
- bien-être après la séance ;
- nouvelles sensations (sports de glisse ou de vitesse, vol libre, etc.) ;
- découverte de nouveaux environnements (haute montagne, fonds marins, forêts, falaises, etc.) ou d'un animal (équitation).

S’entraîner pour garder la forme

Se maintenir en forme est la motivation la plus courante chez les personnes qui font du sport. La pratique sportive contribue globalement à l'amélioration de la qualité de vie, et présente de très nombreux avantages pour la santé :

- meilleure ventilation pulmonaire ;
- renforcement du cœur et des vaisseaux, qui participe à prévenir l'hypertension artérielle et l'infarctus ;
- augmentation de la masse musculaire et, associée à une alimentation adaptée, diminution de la masse grasse (lutte contre le surpoids et l'obésité) ;
- réduction du risque de diabète de type 2 (diabète gras de la personne âgée) ;
- entretien des os et articulations (contre l'ostéoporose et l'arthrose) ;
- maintien des réflexes et de la coordination motrice (prévention des chutes chez les personnes âgées) ;
- lutte contre le stress, l'isolement, le manque d'estime de soi, l'anxiété et la dépression ;
- prévention des problèmes d'érection (impuissance) chez les hommes de plus de 40 ans.

Pour profiter de tous ces bénéfices, il est souvent plus efficace de pratiquer plusieurs sports ou activités physiques aux vertus complémentaires. L'association d'un sport qui développe la résistance (ex. : musculation) à un autre améliorant l'endurance (ex. : natation) permet un entraînement complet de l'ensemble du corps.

Maigrir avec le sport : une motivation légitime ?

Brisons un mythe : le sport en lui-même suffit rarement pour perdre du poids. Pour cela, il doit être associé à un régime alimentaire adapté. Penser que la pratique sportive peut compenser une alimentation trop riche est illusoire. En effet, pour brûler un kilogramme de graisse, il faudrait par exemple cumuler 140 km de marche ou 100 km de jogging ! Ainsi, quelle que soit la discipline pratiquée, sa capacité à faire disparaître les kilos excédentaires est très limitée. Alors, pourquoi dit-on aux personnes qui veulent maigrir de faire du sport ?

Lorsqu'un régime amincissant est mis en place isolément par un professionnel, le corps se retrouve en demande d'énergie, car l'alimentation ne suffit plus à couvrir ses besoins. Spontanément, l’organisme obtient cette énergie en "brûlant" des graisses et du muscle (c'est-à-dire en transformant le tissu adipeux et les protéines musculaires en sucres).

Dans ce cadre, la pratique régulière d'un sport va forcer le corps à préserver les muscles, et à se tourner vers la graisse pour trouver l'énergie qui lui manque. Pour cette raison, l’activité sportive est indispensable en cas de régime destiné à perdre du poids. La dépense énergétique qui en résulte contribue à l'amincissement, mais évite surtout que le corps ne "consomme" du muscle plutôt que du gras.

Pour accompagner un régime, on a tendance à préférer les sports d'endurance. Pratiqués sans interruption pendant au moins une demi-heure, ce sont eux qui déclenchent le mieux le processus de consommation des graisses. En cas d’obésité, le choix d’une activité dépend aussi de l'état des articulations de la personne, en particulier au niveau des hanches et des genoux. Dans ce contexte, la natation ou le vélo sont bien adaptés, car ils soulagent les articulations du poids du corps.

Entretenir des relations sociales autour du sport

Les activités sportives se pratiquent souvent à deux ou en groupe. C'est une occasion de se retrouver entre amis ou de faire de nouvelles connaissances. Ainsi, le sport collectif est parfois une aide pour rompre l'isolement.

Les personnes qui préfèrent les activités individuelles ont néanmoins la possibilité de les pratiquer au sein d'un club. Elles peuvent ainsi rencontrer d'autres amateurs, et participer à des épreuves en groupe.

Dépasser ses limites à travers la compétition

La compétition (contre les éléments, un adversaire ou une équipe) est un excellent outil de motivation pour la pratique sportive. Elle peut se faire à de nombreux niveaux : rencontres interclubs, championnats de maîtres (adultes), tournois associatifs, etc.

Même pour un sport individuel, les épreuves s'abordent souvent par équipe. Dans ce contexte, il est important de ne pas décevoir son entraîneur ni ses partenaires (ni, au final, soi-même). Cela permet de s'entraîner avec plus d'assiduité et de sérieux. La compétition offre également l'occasion d'évaluer son niveau, de pousser ses capacités au maximum, d'apprendre à gérer l'anxiété de l'épreuve.

Pour toutes ces raisons, certains sportifs n'envisagent pas de faire du sport sans compétition à la clé. Attention toutefois : durant une épreuve, il est tout à fait possible de dépasser ses capacités physiques sans s'en rendre compte, et d'aboutir à des accidents. L'âge est aussi un facteur important. En effet, participer à des compétitions sportives lorsqu'on a dépassé la quarantaine présente plus de risques.

Par ailleurs, si vous souhaitez simplement faire du sport pour vous maintenir en forme et vous détendre, et si vous n’êtes pas tenté par la compétition, ne vous forcez surtout pas. Le sport doit rester un plaisir : il n'est pas nécessaire de souffrir pour progresser.

Pratiquer une activité sportive pour plaire et se plaire

La beauté est une question d'époque, de mode et de culture. Cependant, de tout temps, les figures athlétiques ont servi d'étalon à la représentation physique. Choisir de faire du sport pour plaire (ou se plaire) est donc compréhensible.

Le bénéfice esthétique d’une activité sportive peut être ressenti même sans modification majeure de la morphologie. Un ventre un peu plus plat, des jambes un peu plus fermes peuvent suffire pour que la personne ait une meilleure image d'elle-même, et se sente plus confiante en ses capacités.

Globalement, le simple fait de pratiquer un sport, même sans grand changement esthétique, donne une image de soi plus positive. Cet impact bénéfique se retrouve également dans le regard renvoyé par l'entourage.

Gérer son stress grâce au sport

Bon nombre d'activités sportives ont un effet bénéfique sur le stress : natation, tir, yoga, taiji quan, etc. En effet, ces sports déclenchent dans l'organisme la production d'hormones appelées endorphines. Elles provoquent chez l'individu une telle sensation de bien-être qu'une véritable dépendance peut s'installer.

La pratique sportive oblige également à se concentrer sur autre chose que ses éventuelles idées noires, son travail ou ses ennuis domestiques. Elle permet de vivre des moments pour soi-même, en dehors des tracas de la vie quotidienne.

Par ailleurs, de nombreuses activités sportives, notamment celles qui se pratiquent en pleine nature, aident à s'évader, à changer d'horizon. C’est aussi une manière de s'éloigner des problèmes, non pour les fuir mais pour les aborder plus sereinement.

Enfin, la compétition permet d'acquérir une meilleure confiance en soi et d'apprendre à gérer des moments de tension. Elle contribue ainsi à améliorer sa capacité à prendre du recul, clé de la gestion du stress.

Lire la suite