EN BREF

Non.

Les probiotiques sont les micro-organismes (bactéries, levures, etc.) qui peuplent notre gros intestin. Ils composent notre microbiote intestinal (ou « flore »), nous aident à digérer les aliments et contribuent à nos défenses immunitaires. De nombreuses découvertes récentes ont mis en avant le rôle de la flore intestinale dans de nombreux aspects de notre santé, ce qui a stimulé l’imagination de divers industriels. Vous avez sûrement déjà été la cible de mails publicitaires vantant les mérites de probiotiques pour divers soucis de santé, dont le surpoids. Alors ? C’est trop gros pour être vrai ?

Des liens entre microbiote intestinal et obésité

Depuis quelques années, on sait qu’il existe un lien entre le microbiote intestinal et l’obésité, de manière certaine chez la souris et probablement chez l’homme. Pour autant, l’obésité reste un phénomène complexe qu’il n’est pas possible d’attribuer au seul microbiote.

À l’origine de cette découverte, il y a une étude où les chercheurs ont fait consommer à des souris qui n’étaient pas en surpoids un traitement composé de selles fraîches de souris obèses. Les scientifiques ont été surpris de constater que, sans consommer davantage de nourriture, les souris « minces » prenaient du poids et que certaines devenaient obèses.

Chez l’homme, une seule observation de ce type

L’administration de selles fraîches d’une personne saine à une personne malade est utilisée comme traitement dans certaines infections intestinales résistantes aux traitements antibiotiques. Aux États-Unis, une personne traitée de cette manière, jusque-là sans surpoids, s’est mise à prendre rapidement beaucoup de poids, jusqu’à devenir obèse. Il s’est avéré que la personne qui avait « donné » les selles utilisées était elle-même obèse. Ce cas reste unique à ce jour, mais il soulève de nombreuses questions.

Le microbiote des personnes obèses est différent

Dans l’espèce humaine, le profil des bactéries présentes dans le microbiote des personnes obèses est différent de celui des personnes sans problème de poids. Plus précisément, si le microbiote d’une personne saine présente environ dix fois plus de bactéries du groupe des Firmicutes que de celles du groupe des Bacteroidetes, une personne obèse en a cent fois plus ! Mais, à ce jour, personne ne peut dire si cela est la cause ou la conséquence de l’obésité.

La vaste arnaque des probiotiques qui font maigrir

Suite à ces observations, on a vu fleurir toutes sortes de produits fantaisistes à base de probiotiques qui prétendent modifier le microbiote pour faire perdre du poids. Bien sûr, ces allégations ne reposent sur aucune étude, ni même sur aucune hypothèse précise.

De la même manière, il est trop tôt pour pouvoir proposer des régimes amincissants personnalisés selon le microbiote de chacun, d’autant plus que les laboratoires capables de caractériser la composition précise d’un microbiote restent rares.

Pour en savoir plus

« Flore intestinale, obésité, risques cardiométaboliques », une vidéo où Karine Clément (professeur à l’UPMC et directrice de l’Institut de cardiométabolisme et nutrition - ICAN) explique les dernières avancées sur ce sujet.

« Microbiote intestinal », un dossier de l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) sur le microbiote et ses effets sur la santé.

 

« Nos bactéries intestinales déterminent le meilleur régime pour perdre du poids », communiqué de presse de l’Institut de cardiométabolisme et nutrition - ICAN, 2015.

Vous aussi, posez votre question sur Intox-Detox !
Lire la suite