8 millions de Français pratiquent les sports d’hiver et 36 % s’y adonnent une fois par an. Une habitude bien ancrée, au point que les risques semblent oubliés. Relativement prudents sur la route, les vacanciers d’hiver le sont moins sur les pistes. Le port du casque ne fait par exemple pas partie des réflexes. C’est ce qui ressort de la dernière étude IFOP relative aux risques en hiver.

AXA-103-dataviz-risques-en-hiver-V02

Une appréhension correcte des risques sur la route et de l’importance de l’équipement

La majorité (86 %) des Français se rend aux sports d’hiver en voiture. Les précautions d’usage sont globalement au rendez-vous :

- 70 % des conducteurs pensent à se procurer des chaînes
- 47 % s’équipent de pneus neige
- 49 % font réviser leur voiture avant le départ.

Ces réflexes en matière d’équipement s’expliquent par une « frilosité » des conducteurs sur les routes enneigées. Ainsi, 35% ressentent une angoisse et 40 % estiment ne pas maîtriser la conduite dans ces conditions.

Un manque de préparation physique

Comme toute activité physique, les sports d’hiver nécessitent une bonne préparation de l’organisme à l’effort. Pourtant, de nombreux skieurs font l’impasse sur celle-ci. Ainsi :

- près de la moitié (47 %) est peu ou pas du tout préparée physiquement à dévaler les pistes. Chez les débutants le chiffre s’élève à 65 %.
- la majorité des pratiquants ne fait pas d’exercices d’échauffement (68 %) avant une journée de ski.

La récupération est tout autant négligée : 65 % des skieurs ne s’étirent pas après avoir sollicité muscles et articulations sur les pistes.

Port du casque : de mauvaises habitudes destinées à changer ?

En matière de matériel, le tableau est loin d’être idéal aussi. Ainsi, 32 % des skieurs français ne font pas régler leurs fixations par des professionnels. Ils ne sont que 40 % à le faire systématiquement.

Quant au casque, il se fait rare sur les pistes : 69 % des skieurs n’en portent pas et seuls 17 % le mettent systématiquement, quelles que soient les conditions météorologiques. Les enfants et adolescents sont les plus vigilants : 86 % d’entre eux en portent un.

Le casque s’imposera-t-il avec le temps ? La majorité des skieurs (74 %) est en tous cas favorable à une réglementation qui le rendrait obligatoire.

Condition physique, équipement, sûreté du véhicule… Des vacances à la neige, ça ne s’improvise pas ! Découvrez nos conseils pour vous garantir plaisir et sécurité sur les pistes.

Lire la suite
Mots-clés