Les troubles de la mémoire chez les personnes âgées sont inquiétants. Si certains sont dus au vieillissement normal du cerveau, d'autres peuvent être un signe annonciateur d'une maladie neurodégénérative. Quelle que soit leur origine, stimuler les fonctions intellectuelles de façon quotidienne permet de mieux vivre malgré une mémoire capricieuse.

Favoriser une stimulation globale

Pour rester en forme, le cerveau doit travailler de manière globale ce qui implique de multiplier les activités qui sollicitent à la fois les connaissances acquises, le vocabulaire, la logique, les associations d'idées, etc. Pour y parvenir, mieux vaut encourager la personne âgée à lire, écouter la radio, regarder la télévision, pratiquer des activités manuelles, sortir et voyager, bricoler, jardiner. Les activités créatives sont également une excellente manière de faire travailler son cerveau.

Pour motiver une personne âgée à être active intellectuellement, pourquoi ne pas lui suggérer de transmettre ses connaissances et son savoir-faire à ses petits-enfants (cuisine, bricolage, jardinage, activités manuelles, etc.) ? La constitution d'un "scrap-book" retraçant l'histoire de la famille peut également être une activité stimulante adaptée aux personnes âgées à mobilité réduite.

Retourner à l'école

Les universités du troisième âge permettent d'apprendre une nouvelle discipline ou de se perfectionner sur les sujets que l'on aime. En cas de mobilité réduite, il existe aussi des cours par correspondance ou sur internet. Apprendre à surfer sur internet est en soi une activité d'apprentissage à la portée des personnes âgées et qui peut largement ouvrir leur univers sur le monde. Des programmes de formation aux nouvelles technologies de l'information sont mis en place par certaines caisses de retraite.

Pratiquer des jeux de société

Tous les jeux de société permettent de faire travailler la mémoire et le cerveau en général : Scrabble, Sudoku, mots croisés, échecs, jeux de cartes, etc. La personne âgée peut s'y adonner avec des amis, mais également au sein de la famille, avec enfants et petits-enfants. Le bridge a montré une capacité certaine à préserver la mémoire et les facultés intellectuelles des seniors.

Garder une certaine hygiène de vie

De nombreuse études ont montré que, pour garder en forme son esprit, il est indispensable d'avoir une activité physique régulière. De plus, quel que soit l'âge de la personne, avoir un sommeil de bonne qualité contribue à la mémorisation des informations. De même, une alimentation saine et variée sera bénéfique au bon fonctionnement du cerveau.

Enfin, l'anxiété et la dépression affectent la concentration et perturbent la mémoire. De la même façon, la consommation excessive de boissons alcoolisées ou de médicaments somnifères ou tranquillisants a un effet négatif sur les capacités intellectuelles des personnes âgées. Faites un point régulier sur ces consommations avec le médecin traitant.

Lire la suite
Mots-clés