Chez les personnes âgées, et en particulier celles qui sont isolées, la perte progressive d'appétit est un souci fréquent. Cette forme d'anorexie est essentiellement liée à l'absence de convivialité autour du repas, ainsi qu'à une perte de la capacité à percevoir les saveurs. Des mesures simples peuvent contribuer à corriger ce problème.

Convivialité et partage

Idéalement, le repas devrait rester un moment de convivialité et de partage où l'on se retrouve autour de bons petits plats, en compagnie d'un entourage familier : famille, amis, voisins, membres d'un club ou pensionnaires de la même maison de retraite. Chez les personnes âgées, l'isolement est souvent une cause de malnutrition.

Pas de restrictions alimentaires

Avec l'âge, le plaisir doit guider les choix alimentaires. Inutile d'interdire ou de limiter le sel, les sucreries, les pâtisseries ou les graisses si le médecin ne l'a pas spécifiquement demandé. En effet, imposer à une personne âgée des restrictions alimentaires disproportionnées par rapport au bénéfice médical attendu peut déboucher sur des problèmes nutritionnels plus graves que les maladies qu'elles sont censées prévenir !

Jouer sur la variété

Pour éviter la monotonie et stimuler l'appétit, il faut jouer sur la variété des plats et des menus. Les épices, les herbes et les aromates augmentent le goût des aliments de manière différente que le sel ou le sucre. Certaines préparations industrielles comme les légumes surgelés ou les potages en doses individuelles simplifient la cuisine et permettent une plus grande variété. Avec l'âge, la capacité à percevoir le sucré est préservée (alors que les autres perceptions gustatives sont émoussées) : l'ajout de petites quantités de sucre aux plats (même salés) est une manière d'augmenter l'appétence de la nourriture.

Utiliser les services de portage des repas

Pour les personnes isolées ou celles qui ont du mal à faire leurs courses et la cuisine, il existe des services de portage des repas à domicile. Le recours à ce type de services, même occasionnel, est un bon moyen de maintenir l'équilibre alimentaire. De plus, la visite régulière de la personne chargée de livrer les repas, ainsi que l'échange autour de la qualité de ce qui est livré, peuvent stimuler l'appétit d'une personne âgée isolée.

Recourir à une aide ménagère

Le recours à une aide ménagère pour faire les courses ou la cuisine est une autre manière de préserver une alimentation équilibrée en rétablissant un échange autour de la nourriture. N'hésitez pas à en parler au service social de la mairie ou à votre médecin, ils sauront vous conseiller.

Lire la suite