Qu'est-ce qu'une carie dentaire ? Cavités creusées dans les dents par des bactéries, les caries provoquent des douleurs dentaires et peuvent entraîner la chute des dents. Seul le dentiste peut les traiter. Une bonne hygiène bucco-dentaire, associée à une alimentation équilibrée, peut en prévenir l'apparition. L'apport de fluor contribue également à leur prévention.

Quels sont les symptômes des caries ?

Une carie se manifeste souvent par l'hypersensibilité d'une dent : le contact avec des aliments acides, froids ou chauds déclenche une douleur aiguë. Une décoloration jaunâtre ou brunâtre de la dent peut également signaler une carie. Au début, les dents cariées ne réagissent qu'au chaud et au froid, et la douleur est passagère, bien que très variable d'un individu à l'autre. En effet, certaines personnes ne ressentent la carie que tardivement, lorsqu'une cavité a déjà été creusée. Quand le processus atteint la pulpe (au coeur de la dent), la dent peut s'infecter et être à l'origine de douleurs intenses et pulsatiles qui réveillent la nuit. A ce stade-là, elle devient également très sensible à la pression.

Une dent cariée ne guérit pas d'elle-même. Si elle n'est pas soignée par un dentiste, elle est vouée à la destruction à plus ou moins long terme, et devra sûrement être extraite. En l'absence d'intervention efficace, un abcès (une poche de pus) se forme parfois, provoquant des douleurs, de la fièvre et un gonflement d'une zone du visage ou de la bouche du côté de la dent abîmée. L'infection peut même se généraliser et être à l'origine de troubles graves.

Quelles sont les causes des caries ?

Une carie est le résultat d'une infection dentaire causée par des bactéries qui se trouvent en grand nombre dans la bouche.
Elles se fixent sur les dents sous forme de plaque dentaire, un dépôt qui adhère à l'émail. Leur développement est favorisé par le sucre dont ils se nourrissent et qu'ils décomposent en acide. Ce dépôt attaque l'émail, décalcifie la substance dure de la dent et y creuse, à la longue, une carie.

Que fait le dentiste en cas de carie ?

Sous anesthésie locale, il enlève avec une petite meule portative (appelée fraise) le tissu dentaire atteint. Il nettoie la cavité jusqu'à la partie saine de la dent. Puis il obture la cavité avec un produit inerte ("plombage") qui ne réagit pas avec l'organisme : un amalgame ou des résines composites, par exemple.
Lorsque la carie est très profonde, il faut dévitaliser la dent (retirer la pulpe qui est au centre). Le dentiste peut être amené à boucher les canaux de la dent.
S'il constate un abcès ou une infection profonde, il prescrira un traitement antibiotique à l'issue duquel il pourra intervenir sur la dent. En effet, l'infection provoque une inflammation des tissus, ce qui les rend difficiles à traiter sans provoquer des saignements.

Impossible de traiter soi-même les caries dentaires. Seul un dentiste est apte à intervenir. On peut toutefois soulager la douleur avec du paracétamol en attendant de le consulter. Les mesures de prévention contribueront à éviter l'apparition d'autres caries.

Comment prévenir les caries ?

  • Brossez-vous les dents après chaque repas pendant trois minutes. Utilisez une brosse douce et effectuez des mouvements rotatifs sur chaque face des dents. Remplacez la brosse tous les deux mois.
  • Nettoyez les interstices, au moins une fois par jour, de préférence avec un fil dentaire, ou sinon à l'aide d'un cure-dent, d'une brossette spéciale ou avec un jet d'eau nettoyant.
  • Utilisez de la pâte dentifrice contenant du fluor (qui renforce la dureté de l'émail des dents) ou employez du sel fluoré dans l'alimentation (sauf dans les régions où l'eau potable est fluorée).
  • Vous pouvez mâcher des chewing-gums sans sucre qui aident à déloger des aliments coincés entre les dents. C'est un complément efficace du brossage mais il ne le remplace pas.
  • Abstenez-vous de consommer des mets sucrés entre les repas.
  • Faites-vous examiner par un dentiste au moins une fois par an.
  • Vous pouvez faire "sceller" les dents des enfants et des adolescents : le dentiste remplit les sillons naturels sur la surface des molaires avec une résine composite ; cela évite que des bactéries s'installent dans les sillons, à l'abri du brossage.

L'apprentissage d'une bonne hygiène dentaire reste néanmoins le meilleur moyen de permettre à vos enfants de garder leurs dents en bonne santé.

Doit-on prendre du fluor pour prévenir les caries ?

L'utilisation d'un apport en fluor dans l'alimentation ou sous forme médicamenteuse a prouvé son efficacité dans la prévention de la carie dentaire, mais ne dispense pas d'une bonne hygiène bucco-dentaire.

En France, l'eau du robinet n'est pas enrichie en fluor. Elle contient en général moins de 0,3 mg de fluor par litre. Les autorités de santé ont préféré enrichir le sel de cuisine (à hauteur de 250 mg de fluor par kilogramme de sel). Les cantines utilisent très souvent ce sel, qui doit être étiqueté avec la mention "sel fluoré".

Certaines eaux minérales contiennent une grande quantité de fluor. Les enfants de moins de six ans ne doivent pas boire de manière régulière celles qui contiennent plus de 1 mg de fluor par litre (Quézac, Badoit, par exemple). De même, les eaux minérales très riches en fluor (Vichy Célestins, Saint-Yorre) ne devraient pas être consommées avant l'âge de douze ans.

Les dentifrices sont souvent enrichis en fluor. Ceux destinés aux enfants en contiennent deux fois moins que ceux destinés aux adultes. En règle générale, les dentifrices au fluor doivent être réservés aux enfants de plus de trois ans. Entre trois et six ans, un dentifrice fluoré pour enfants peut être utilisé (mais pas plus d'un petit pois de dentifrice sur la brosse, les petits ayant tendance à avaler plus de mousse que les adultes). Après six ans, le dentifrice pour adultes convient à toute la famille. Chez les grandes personnes, l'apport de fluor sous forme de gel ou pâte dentifrice est utile : si le fluor s'incorpore peu à l'émail, il renforce l'action du brossage en combattant les fermentations dans la plaque dentaire.

Des compléments sous formes de comprimés ou de gouttes peuvent être prescrits par le médecin ou par le dentiste, mais ils doivent être utilisés avec précaution. En règle générale, lorsqu'on utilise du sel fluoré pour cuisiner et un dentifrice au fluor, ces compléments sont inutiles, voire dangereux. Lorsque l'eau du robinet contient plus de 0,3 mg de fluor par litre (vous pouvez vous renseigner auprès de votre mairie), aucun complément de fluor autre que le dentifrice n'est nécessaire.

Les doses quotidiennes maximales de fluor sont :

  • de 0,25 mg entre six mois et trois ans,
  • de 0,5 mg entre trois et six ans,
  • de 1 mg entre six et neuf ans,
  • de 2 à 3 mg entre neuf et dix-huit ans,
  • de 3 mg chez une femme adulte et de 4 mg chez un homme adulte.

Chez le nourrisson, des solutions buvables associant fluor et vitamine D sont destinées à la prévention de la carie dentaire et du rachitisme de la naissance à 18 mois. Ces solutions ne doivent pas être administrées à un bébé sans avis médical.

Lire la suite