EN BREF
Sources

Oui, mieux vaut respecter une distance d’au moins 50 cm.

Les plaques à inductions émettent des ondes électromagnétiques qui pourraient interférer avec les stimulateurs cardiaques. La Fédération française de cardiologie (FFC) a publié en 2018 un document d’information pour les patients qui sont équipés de stimulateurs cardiaques. Dans cette brochure, la FFC indique que « les plaques à induction sont à éviter. En cas d’utilisation, une distance boîtier-plaque d’au moins 50 cm doit être respectée. » Néanmoins, il ne faut pas s’inquiéter outre mesure lors d’une visite chez des amis qui ont des plaques à induction, par exemple. Les stimulateurs et défibrillateurs cardiaques implantables de nouvelle génération sont de plus en plus protégés contre les interférences externes (électriques ou électromagnétiques).

Profitons-en pour faire le point sur les précautions à prendre vis-à-vis des ondes électromagnétiques quand on est porteur d’un stimulateur cardiaque. Toujours selon la brochure de la FFC :

  • Portiques antivol des magasins : il est déconseillé de s’arrêter au milieu du système mais il est possible de passer normalement.
  • Portiques des aéroports : commencez par montrer au personnel votre carte de porteur de stimulateur cardiaque. Ne passez pas dans le portique, sauf si vous y êtes invités.
  • Examens médicaux : signalez que vous êtes porteur d’un stimulateur à tout personnel de santé que vous consultez, notamment chirurgien, anesthésiste, radiologue, dentiste, kinésithérapeute.
  • IRM : certains stimulateurs récents sont compatibles avec l’IRM. En cas de nécessité d’une IRM, votre médecin prendra contact avec votre centre de suivi afin de vérifier la faisabilité de l’IRM et les modalités de sa réalisation.
  • Téléphone portable : utilisez-les avec l’oreille opposée au stimulateur. Évitez de le porter dans une poche à côté du stimulateur.
  • Les fours à micro-ondes sont sans danger pour les stimulateurs.
  • La soudure à l’arc est interdite.
  • Mieux vaut éviter les appareils électriques en mauvais état de marche.
  • Par ailleurs, mieux vaut éviter de s’endormir sur sa tablette si celle-ci est protégée par une housse qui se ferme avec des aimants. Trop proches du stimulateur, les aimants pourraient le dérégler.

Enfin, dernière précaution, les pèse-personnes avec impédancemètre (ceux qui mesurent le pourcentage de masse grasse) envoient de petites impulsions électriques à travers le corps. Ces impulsions peuvent être interprétées de manière erronée par les stimulateurs et les défibrillateurs cardiaques implantables et perturber leur fonctionnement. Mieux vaut s’en tenir éloigné.

Sources

« Stimulateurs cardiaques », Fédération française de cardiologie, 2018

Lire la suite