EN BREF
Sources

Oui, pour parvenir aux désormais célèbres 5 fruits et légumes tous les jours.

« An apple a day keeps the doctor away! » Une pomme par jour tient le médecin éloigné, dit le dicton anglais. Alors, est-ce vrai ?

Intéressons-nous d’abord aux pommes comme un fruit parmi d’autres. Les recommandations nutritionnelles insistent : « Cinq fruits et légumes chaque jour ». Vrai ? Pas plus ? Pas moins ?

En 2013, une étude a montré que manger des fruits et légumes réduit le risque de maladies coronariennes avec un effet croissant selon la quantité, jusqu'à atteindre un effet maximal autour de 5-6 portions par jour. De plus, en 2014, une analyse croisée a étudié les effets de la consommation de fruits et légumes sur la mortalité : l'impact de la consommation de fruits et légumes sur la mortalité globale est presque totalement dû à l'impact sur la mortalité cardiovasculaire (réduction de 5 % par fruit consommé en plus quotidiennement) avec, de nouveau, un effet maximal autour de 5 à 6 portions par jour.

La question demeure sur le bénéfice des pommes en particulier. Les études sur les fruits et légumes ne précisent pas la contribution des pommes, mais elles faisaient sans aucun doute partie des fruits consommés par les participants.

Les seules études menées uniquement avec les pommes portent sur leur capacité à réduire le risque de cancer colorectal (« cancer de l’intestin »). En effet, dans le tube à essai, les pommes et les extraits de pomme montrent une activité inhibitrice sur les cellules cancéreuses. Des essais ont été menés chez le rat (avec du jus de pommes) mais aussi chez l’homme.
Dans cette étude, les personnes qui consommaient une pomme par jour (et plus encore celles qui consommaient deux pommes par jour voire plus) avait un risque réduit de développer un cancer colorectal (ce qui n’était pas le cas pour les autres fruits ou les légumes). Ainsi, les personnes qui mangeaient deux pommes ou plus par jour avaient un risque de développer un cancer colorectal réduit de moitié.

Ceci étant dit, une étude de 2015 a comparé la santé (en l’occurrence le nombre de consultations médicales, d’ordonnances et d’hospitalisations) de 753 personnes mangeant au moins une pomme par jour à celle de 7646 personnes ne le faisant pas. La consommation de soins par les « mangeurs de pomme » était significativement moindre, mais une fois ajustée pour les différences socio-économiques et d’état de santé initial, la différence entre les deux groupes n’était plus statistiquement significative.

Alors que penser ? Qu’il faut vraiment s’efforcer de manger 5-6 portions de fruits et de légumes par jour parce que les données scientifiques sont solides. Et manger une pomme par jour est un bon premier pas pour y parvenir !

Sources

L’étude de 2013 montrant l’effet cardiovasculaire de la consommation de fruits et de légumes

L’analyse croisée de 2014 sur l’effet des fruits et légumes en terme de mortalité

L’étude portant sur les effets protecteurs du jus de pomme chez les rats

L’étude montrant un effet protecteur de la consommation de pommes vis-à-vis du cancer colorectal

L’étude comparant la consommation de soins des « mangeurs de pomme » à celle de la population générale

Lire la suite