EN BREF
Sources

Il est trop tôt pour le dire (seulement 10 cas ont été décrits).

Malgré plus de 30 ans de recherche active, il n’y a toujours aucun traitement pour inverser les effets négatifs de la maladie d’Alzheimer, au point que certains neurologues français se posent la question de sa nature même en tant que maladie (peut-être est-ce en fait le vieillissement « normal » du cerveau).

En Californie, un neurologue, le Dr Dale Bredesen, défend une approche multifactorielle des causes, et donc du traitement, de la maladie d’Alzheimer. Pour lui, elle n’est pas due à une cause unique mais à un ensemble de causes. En conséquence, son traitement devrait prendre en compte chacune de ces causes.

En 2014, le Dr Bredesen a imaginé un protocole de prise en charge des patients atteints d’Alzheimer (appelé MEND, pour Amélioration métabolique de la neurodégénérescence, devenu depuis le Bredesen Protocol). Ce protocole regroupe plusieurs types d’intervention :

  • réduire la consommation de féculents, d’aliments sucrés et gras et de viandes, et privilégier celle de légumes, fruits et poissons (pour améliorer l’efficacité de l’insuline) 
  • prendre divers compléments alimentaires (vitamines, huiles de poisson, probiotiques, resvératrol, huile de coco, coenzyme Q10, etc.) 
  • améliorer la quantité et la qualité du sommeil (par la prise de mélatonine) et respecter un jeûne de 12 heures entre le dîner et le petit déjeuner 
  • lutter contre le stress (yoga ou méditation quotidienne, etc.) 
  • pratiquer une activité physique ou sportive régulièrement (30 minutes par jour, 4 à 6 jours par semaine) 
  • prendre des plantes (curcuma, hysope d’eau, ginseng indien, etc.) ou des hormones (estrogènes, testostérone, hormones thyroïdiennes, etc.).

Ce protocole est personnalisé pour chaque patient selon un algorithme qui prend en compte ses particularités et qui a été nommé ReCODE (pour Réversion du Déclin Cognitif).

En 2016, le Dr Bredesen a publié un article scientifique qui décrit 10 cas particuliers, avec des résultats individuels détaillés et montrant une amélioration des symptômes pour 9 d’entre eux. Depuis, il annonce avoir traité des centaines de patients avec succès, mais aucun article scientifique n’a présenté les résultats de ces nouveaux patients. Il a également publié un livre « La fin d’Alzheimer ».

Il est donc trop tôt pour se prononcer sur l’efficacité de cette approche qui n’a pas été validée. Ce choix d’affiner les conseils selon les patients semble plein de bon sens, mais il va rendre l’évaluation scientifique de cette approche nettement plus compliquée puisque chaque patient ne suit pas vraiment le même traitement et que le Dr Bredesen est propriétaire de l’algorithme (les médecins qui voudraient l’utiliser doivent suivre une formation facturée 1 800 US$). De plus, l’ensemble des mesures à mettre en place représente un fort investissement personnel en terme de temps, de motivation et d’argent pour le patient et ses proches, ce qui en limite la portée universelle.

Sources

Le Bredesen Protocol (MEND), 2014

Les résultats des 10 premiers patients qui ont suivi le Bredesen Protocol, 2016

Le site du Dr Dale Bredesen

Les doutes d’un neurologue français sur la nature même de la maladie d’Alzheimer

Lire la suite