Lorsque vous allez annoncer que vous vous mettez à la course à pied, immanquablement vous allez entendre les oiseaux de mauvais augure vous alerter… "Mais courir abîme les genoux !", "et tu as pensé à ton dos ?". Justement, c’est parce que vous leur voulez du bien à vos articulations que vous vous mettez à la course à pied !

Vos genoux

Avant toute chose, un petit rappel toujours utile : les cartilages sont une substance lisse qui recouvre les os au niveau des articulations, permettant ainsi les roulements et autres frottements. Souci et non des moindres, ils ne se reforment pas après dégradation. Il faut donc tout faire pour les bichonner si vous voulez qu’ils soient vos amis pour la vie ! Plusieurs études cliniques ont démontré que la pratique régulière et raisonnée de la course à pied (30 à 50 km par semaine) permet d’entretenir ses articulations, ce qui n’est pas le cas si la personne ne stimule pas cette zone. Le fait également de se muscler permet de faciliter le bon fonctionnement articulaire, ainsi protégé. Bien évidemment, si vous avez souffert de pathologies antérieures, ne vous lancez pas sans l’avis de votre médecin traitant. N’oubliez pas non plus que vous pouvez varier les plaisirs avec le triathlon qui vous permettra d’alterner avec des sports portés comme le vélo et la natation.

Votre dos

C’est le mal du siècle selon beaucoup de médecins. Combien sommes-nous à nous plaindre de ces douleurs ? Et contrairement à ce que l’on pourrait penser de prime abord, vous pouvez courir même si vous avez mal au dos et cela peut même être recommandé. Les variations de pression vont agir comme un kinésithérapeute. Vous allez réhydrater vos disques vertébraux, muscler votre dos et vos abdominaux qui sont des muscles qu’il ne faut surtout pas négliger. Là encore la prudence est de rigueur en cas d’hernie discale et vous devez demander l’avis d’un spécialiste avant de vous lancer. Mais si vous savez rester raisonnable, courir vous permettra de rester jeune dans votre tête mais aussi dans votre corps.

Lire la suite