Non, sauf peut-être pour la vitamine C, E et les caroténoïdes.

Les fruits et légumes bio sont de plus en plus présents sur les rayons des supermarchés. Issus d’une agriculture qui n’utilise ni pesticides, ni herbicides, ni facteurs de croissance, sont-ils plus nutritifs que les aliments issus de l’agriculture classique ? Contiennent-ils davantage de vitamines ?

Deux analyses croisées de plusieurs centaines d’études

Les données sur la valeur nutritive des fruits et légumes bio reposent sur presque 350 études scientifiques. Ces études ont été analysées de manière croisée (méta-analyse) par deux équipes de chercheurs, en 2012 (240 études analysées) puis 2014 (343 études analysées).

La méta-analyse de 2012 n’a trouvé aucune différence significative sur la teneur en vitamines entre fruits et légumes bio et les autres. Par contre, les concentrations en phosphore et en polyphénols (des substances antioxydantes qui pourraient être bénéfiques pour le cœur et es vaisseaux sanguins) semblaient être légèrement plus élevées dans les fruits et les légumes bio.

La méta-analyse de 2014 a trouvé une quantité significativement plus élevée de phosphore, de polyphénols, de vitamine C et E, et de certains caroténoïdes (précurseurs de la vitamine A) dans les fruits et légumes bio. Cette différence quantitative variait selon la provenance des fruits et légumes (et donc le sol sur lequel ils avaient poussé). D’autres études ont indiqué la possibilité de concentrations plus élevées en fer, magnésium, et zinc.

De plus, au-delà des fruits et légumes, le lait bio semble contenir davantage d’acides gras oméga-3 réputés bénéfiques pour la santé cardiovasculaire.

Quelles conséquences pour la santé ?

Les différences observées en terme de concentrations de vitamines dans les fruits et légumes bio n’apportent pas un bénéfice significatif en terme de santé, pour peu que l’on ait une alimentation équilibrée. En effet, les éléments présents en plus grandes quantités dans les fruits et légumes bio ne sont pas rares et nous n’en sommes pas carencés, sauf exception.

Par contre, les études concordent toutes pour dire que les fruits et légumes bio contiennent significativement moins de pesticides, d’herbicides et autres substances phytosanitaires qui peuvent avoir un effet négatif sur la santé des consommateurs mais, surtout, des agriculteurs. Si les études manquent sur l’impact positif d’une alimentation bio sur la santé des consommateurs, nombreuses sont celles qui confirment l’impact négatif des pesticides sur la santé des agriculteurs.

Alors, est-ce que la différence de prix vaut le coup ?

C’est un fait, les fruits et légumes bio sont plus chers que ceux non bio. Cette différence tend à se réduire avec l’extension des surfaces agricoles cultivées en bio, mais elle persiste.

Aujourd’hui, au vu des connaissances scientifiques, choisir les aliments bio en général est davantage un geste militant pour le respect de l’environnement et pour préserver la santé des agriculteurs, qu’une mesure permettant d’améliorer sa propre santé.

Pour atteindre ce dernier objectif, il est préférable de se concentrer sur son équilibre alimentaire en suivant les recommandations générales : davantage de fruits et de légumes, moins de produits gras et sucrés, moins de viandes, davantage de céréales complètes et de légumineuses.

Mais les fruits et légumes bio sont-ils plus savoureux ?

Cette question, importante, est du ressort de chacun d’entre nous. Les méthodes objectives de mesure du goût d’un aliment n’existent pas.

À chacun de décider pour son compte, en sachant que l’appréciation du goût (et de la consistance, essentielle pour le plaisir gustatif) est une affaire personnelle et qu’elle est probablement influencée par la conviction de faire du bien à notre planète en consommant des aliments bio !

Vous aussi, posez votre question sur Intox-Detox !
Lire la suite