Si elles sont parfois au centre des célébrations et des moments de détente, les boissons alcoolisées doivent être consommées de manière maitrisée, pour protéger votre santé. L’alcool, un plaisir risqué ? On vous éclaire…

Connaître les repères de consommation, et la manière dont le corps élimine les boissons alcoolisées permet d’adapter son comportement. Consommer de manière responsable, c’est aussi prévenir les risques de l’alcool sur la santé. N’hésitez pas à en parler autour de vous !

Quelques chiffres clés pour évaluer et adapter sa consommation personnelle

  • 1 unité d’alcool contient 10 grammes d’alcool. C’est l’unité de mesure servie dans les restaurants et les débits de boisson.
  • 1 heure : c’est le temps minimum dont le corps a besoin pour éliminer une unité d’alcool
  • à partir de 3 verres d’alcool par jour pour un homme et 2 pour une femme, il y a un risque d’alcoolodépendance [1].

Combien d'alcool dans mon verre ?

Pour évaluer votre consommation personnelle, il existe un repère très simple : que ce soit un ballon de vin, un demi de bière ou un "shot" de vodka, tous contiennent la même quantité d'alcool (environ 10 grammes) qui correspond à 1 unité d'alcool.

Ainsi, si vous avez bu 2 verres de vin et 1 digestif, vous avez consommé 3 unités d'alcool. Gardez en tête que ces quantités sont celles servies dans les bars et restaurants. À domicile, on se sert souvent des quantités plus généreuses et il faut en tenir compte.

Qu’est-ce que l’alcoolémie et comment varie-t-elle ?

L'alcoolémie est la concentration d'alcool présente dans le sang. Elle varie selon :

  • la quantité d'alcool consommée ;
  • le poids de la personne ;
  • le sexe : à consommation et poids égaux, les femmes ont une alcoolémie plus élevée ;
  • la vitesse de consommation : plus on boit son verre rapidement, plus l'alcoolémie est élevée ;
  • l'alimentation : à jeun, l'alcoolémie est plus élevée.

L'alcool est responsable d'un tiers des accidents de la route mortels. En France, il est interdit de conduire un véhicule (même un vélo) avec plus de 0,5 gramme d'alcool par litre de sang.

Les risques de l'alcool à court terme

Les risques immédiats de l'excès d'alcool sont essentiellement des accidents, des comportements violents et des problèmes de délinquance.

De plus, la personne ivre peut se prêter à des comportements à risque, par exemple des relations sexuelles non protégées.

Les risques de l'alcool à moyen et long terme

La consommation excessive d'alcool et prolongée dans le temps génère un risque accru de :

  • cancers de la bouche, de la gorge et de l’œsophage ;
  • maladies cardiovasculaires ;
  • cirrhoses du foie (8 000 décès par an) et d'inflammations du pancréas ;
  • maladies du système nerveux ;
  • troubles psychiques (troubles de la mémoire, insomnies, anxiété, dépression, suicide). 

Chez les jeunes, l'abus d'alcool est un fléau qui peut être à l’origine d'un manque de concentration, d'absentéisme et de retard scolaire, voire d'un abandon de l'école.

Vrai ou faux ? Petit tour des idées fausses et des contre-vérités sur les boissons alcoolisées

N’hésitez pas à réaliser ce quiz avec vos proches. Il peut être une occasion d’aborder le sujet sans tabou, et de faire le point sur la consommation de chacun.

 

Diluer sa boisson diminue sa teneur en alcool ?

Faux. Diluer ne fait que diminuer le goût de l’alcool : un pastis serré ou très dilué contient toujours 10 g d'alcool.

 

Prendre une douche minimise les effets de l’alcool ?

Faux. Une douche ou un café peuvent réveiller, mais ne compensent pas les effets de l'alcool sur la vigilance et les réflexes. Seul le temps permet d'éliminer l’alcool.

 

Toutes les boissons permettent de s’hydrater ?

Faux. L'alcool déshydrate parce qu'il fait uriner davantage. Il est donc recommandé de boire un verre de boisson non alcoolisée entre chaque verre de boisson alcoolisée.

 

Boire de l’alcool fait-il grossir ?

Vrai. Un gramme d'alcool apporte presque autant de calories qu'un gramme de matières grasses.

Sources

[1] https://solidarites-sante.gouv.fr/prevention-en-sante/addictions/article/l-addiction-a-l-alcool

Lire la suite