Les médicaments sont des produits destinés à prévenir les maladies, à les traiter, voire à les déceler. Ils peuvent en combattre la cause - c’est le cas des antibiotiques contre les infections bactériennes - ou en atténuer les manifestations, comme les antalgiques utilisés pour soulager la douleur.

Quelles sont les différentes formes de médicament ?

Les médicaments contiennent généralement des substances - ou principes actifs, dont l’effet s’étend à l’ensemble de l’organisme. Il est possible de moduler leur absorption et leur durée d’action en modifiant leur structure chimique, ou en choisissant la forme adéquate.

- Les formes orales : comprimé, gélule, sirop…
- Les formes pour application externe : pommade, crème, gel, lotion, poudre, patch…
- Les formes pour le nez, les oreilles ou les yeux : solution auriculaire, collyre…
- Les formes inhalées : solution pour inhalation, dispositif à poudre…
- Les formes injectables : injection, perfusion.
- Les formes rectales : suppositoire, mousse, lavement.
- Les formes vaginales : ovule, capsule et comprimé vaginaux.

Les médicaments disponibles sur ordonnance

Les médicaments présentant des difficultés d’emploi ou des risques en cas d’utilisation inappropriée ne peuvent être obtenus, selon les cas, que sur prescription d’un médecin, d’un dentiste ou d’une sage-femme.

Ils sont inscrits sur deux listes distinctes : la liste I ou la liste II.

Les médicaments inscrits sur la liste I ne peuvent être délivrés qu’une seule fois par le pharmacien, sauf si le médecin mentionne expressément la possibilité d’un renouvellement sur son ordonnance.

La délivrance des médicaments inscrits sur la liste II peut être renouvelée pendant six mois, même si le médecin ne le mentionne pas. A chaque renouvellement, le pharmacien ne délivre que la quantité nécessaire à un mois de traitement, sauf dans le cas des contraceptifs.

Les médicaments sans ordonnance sont-ils de vrais médicaments ?

En France, les médicaments sont tous vendus au public dans des pharmacies (officines et pharmacies hospitalières), qu’ils soient disponibles sur ordonnance ou non. Un médicament, quel qu’il soit, reste un produit à manier avec précaution. Les médicaments dont la prescription par un médecin n’est pas obligatoire, souvent utilisés dans le cadre de l’automédication, ne sont pas anodins et sont soumis aux mêmes règles de surveillance que les médicaments à prescription obligatoire.

Lire la suite