La rougeole est une infection respiratoire virale très contagieuse. Bien qu'elle soit la plupart du temps bénigne, ses complications représentent une des principales causes de mortalité infantile dans les pays en voie de développement. En France, elle est devenue rare, grâce à la vaccination.

Qu'est-ce que la rougeole ?

La rougeole est due à un virus qui se propage par les gouttelettes de salive qu'une personne infectée produit en toussant ou en éternuant. Un malade est contagieux environ quatre jours avant l'apparition de l'éruption cutanée ; il le reste environ quatre jours après.

Quels sont les symptômes de la rougeole ?

Les premiers symptômes apparaissent dix jours après la contamination : fièvre élevée, toux sèche, nez qui coule, yeux rouges et larmoyants, en particulier. L'apparition de petits points blancs dans la bouche est caractéristique de la maladie. Après trois ou quatre jours, des petites taches rouges de quelques millimètres de diamètre se propagent rapidement de l'arrière du cou au visage et au reste du corps.

Quelles sont les complications de la rougeole ?

Les complications de la rougeole sont d'ordre respiratoire (rhinopharyngites, angines, bronchites, pneumonies, mais aussi otites et laryngites) et d'ordre neurologique (troubles de la conscience, convulsions, paralysies, voire coma et mort).

Quels sont les traitements de la rougeole ?

Le traitement consiste à soulager l'enfant : du paracétamol contre la fièvre et les douleurs, un lavage du nez et, éventuellement, un médicament contre la toux sèche. Les antibiotiques ne sont nécessaires qu'en cas d'infection bactérienne des oreilles ou des poumons. L'enfant doit boire beaucoup et se reposer. Chez les adultes, la rougeole peut nécessiter une hospitalisation.

Comment prévenir la rougeole ?

La vaccination est administrée sous forme d'un vaccin unique ROR. Le vaccin entraîne parfois des réactions bénignes, telles que fièvre ou petits boutons. Un enfant peut être vacciné dès l'âge de neuf mois ; avant cet âge, il est habituellement protégé par l'immunité de la mère, si celle-ci a eu la rougeole ou si elle est vaccinée. Le plus souvent, la vaccination d'un enfant a lieu vers l'âge de douze mois avec un rappel dans la deuxième année, puis un autre rappel entre six et treize ans. Les adultes non vaccinés et ceux qui n'ont jamais contracté la rougeole peuvent recevoir le vaccin jusqu'à quatre jours après avoir été exposés à la maladie. Si un cas de rougeole survient dans une collectivité d'enfants, une absence pour maladie de cinq jours à partir du début de l'éruption est obligatoire. Il est fortement conseillé d'avertir le personnel.

Lire la suite