La rubéole est une infection virale habituellement bénigne qui survient chez les enfants non vaccinés. Elle devient grave lorsqu'elle touche les femmes enceintes, surtout en début de grossesse. Ce risque justifie la vaccination systématique des petites filles contre la rubéole.

Qu'est-ce que la rubéole ?

La rubéole est due à un virus qui se transmet dans les gouttelettes de salive. Les personnes atteintes sont contagieuses une semaine avant l'apparition des symptômes et jusqu'à quatre jours après. Il suffit d'avoir eu une fois la rubéole pour être immunisé définitivement.

Quels sont les symptômes de la rubéole ?

Deux semaines après la contamination, les symptômes qui apparaissent ressemblent à ceux de la rougeole : fièvre modérée pendant un ou deux jours, suivie d'une éruption de petites taches rosées, le plus souvent sur le thorax. Ces taches disparaissent très rapidement. Les ganglions au niveau du cou et derrière les oreilles sont parfois gonflés.

Quelles sont les complications de la rubéole ?

Si la rubéole reste le plus souvent bénigne chez l'enfant, certaines complications peuvent néanmoins apparaître : une atteinte inflammatoire de plusieurs articulations qui disparaît sans séquelles au bout de quelques semaines, voire une atteinte inflammatoire des méninges (méningite) et du cerveau.

La contamination par la rubéole d'une femme enceinte est extrêmement dangereuse pour le foetus, en particulier en début de grossesse. À la naissance, l'enfant peut présenter des lésions du cerveau, une surdité, une cécité, des anomalies cardiaques, un retard de croissance ou d'autres handicaps. On constate également un risque d'avortement ou de prématurité.

Quels sont les traitements de la rubéole ?

Le traitement de la rubéole des enfants se résume à la prescription de médicaments pour faire baisser la fièvre, comme le paracétamol (ni aspirine, ni ibuprofène).

Comment la prévenir ?

La prévention de la rubéole repose sur la vaccination. Le vaccin anti-rubéole est souvent associé au vaccin contre la rougeole et les oreillons (vaccin ROR).
La prévention de la rubéole pendant la grossesse est primordiale. Une prise de sang permet à la future mère de savoir si elle est immunisée contre cette maladie. Si ce n'est pas le cas, il est important qu'elle soit vaccinée au moins trois mois avant d'envisager une grossesse. Si la grossesse est déjà engagée, une injection d'anticorps contre la rubéole peut être pratiquée si une infection est suspectée. Par précaution, les enfants atteints par la rubéole doivent être tenus éloignés des femmes enceintes. Si un cas survient dans une collectivité d'enfants, l'éviction n'est pas obligatoire. En revanche, il est fortement recommandé d'avertir le personnel.

Lire la suite