De faible encombrement et très maniables, les EDPM dont les trottinettes électriques semblent pouvoir se faufiler partout. Pourtant, leurs zones de circulation et leur vitesse sont encadrées par un règlement bien précis : les explications, en vidéo…

Reconnus par le Code de la route et classés dans la catégorie des nouveaux véhicules, les trottinettes électriques séduisent de plus en plus d’utilisateurs, notamment en ville. Lors de leurs trajets, ces derniers ont toutefois l’obligation de se soumettre à la législation.

Trottinettes électriques et EDPM : des voies de circulation autorisées

Les trottinétistes et autres utilisateurs d’EDPM n’ont pas le droit de circuler sur les trottoirs. Ils doivent privilégier les pistes cyclables et les routes dont la vitesse maximale autorisée est de 50 km/h, en restant à droite de la chaussée.

 

Par ailleurs :

 

  • Dans les zones piétonnes, les conducteurs doivent circuler à moins de 6 km/h, soit à peine plus vite que la vitesse de marche ;
  • Si la signalisation l’indique, ils sont autorisés à franchir le feu rouge en cédant le passage.
Lire la suite