EN BREF

Alcool, téléphone, fatigue… Au volant, tout ce qui entraîne une baisse de vigilance augmente considérablement le risque d’accident. Face à la recrudescence de la mortalité sur les routes en 2014, AXA Prévention se mobilise. Pendant les vacances de la Toussaint, une campagne radio nationale incitera les Français à conduire plus prudemment.

Alcool, téléphone, fatigue en voiture : attention, danger !

L’alcool est l’une des premières causes de mortalité sur la route parce qu’il rend moins vigilant. Pourtant, en 2015, 28% des Français reconnaissent conduire après avoir bu deux verres, contre 26% l’année précédente. Cela multiplie par 2 le risque d’accident mortel.

Vous devez prendre la route et vous avez consommé de l’alcool ? Choisissez la prudence : ne prenez pas le volant, ou acceptez de vous faire raccompagner. Rappelez-vous aussi que, depuis le 1er juillet 2015, l’alcoolémie maximale autorisée est de 0,2 g/l pour les jeunes conducteurs (moins de 3 ans de permis).

AXA Prévention engagée face à la hausse de la mortalité routière

En 2014, sur les routes de France, la mortalité a augmenté pour la première fois depuis 12 ans. 3 384 personnes ont perdu la vie, soit une hausse de 3,5% par rapport à 2013. En parallèle, la part des bons conducteurs s’est réduite entre 2014 et 2015, passant de 51 à 48% des automobilistes français*.

Dans ce contexte préoccupant, AXA Prévention a impulsé une journée spéciale "Prévention routière", le 16 octobre 2015, en partenariat exclusif avec Europe 1 et RTL. À cette occasion, des messages sont régulièrement diffusés à l’antenne autour de trois risques majeurs au volant : l’alcool, le téléphone et la fatigue. Objectif : sensibiliser les conducteurs sur le lien entre comportements dangereux et accidents mortels, autour de la question "Aucun rapport ?".

Découvrez l’article "[Les Français au volant : bons ou mauvais conducteurs ?](https://www.axaprevention.fr/barometre-comportement-francais-volant)"

Lisez les articles :
- Pour mieux gérer fête et conduite, parcourez le "[Manuel de survie du fêtard](/prendre-route/securite-automobile/accident-route-alcool-volant)".
- "[Sécurité routière : quelles sont les nouvelles mesures en vigueur ?](/prendre-route/securite-automobile/plan-national-securite-routiere-nouvelles-mesures)".

Les conducteurs français sont "accros" à leur smartphone : en 2015, 38% d’entre eux téléphonent au volant, soit une hausse de 4% par rapport à 2014. Avec cette pratique, on devient bien moins attentif à la conduite et la probabilité d’accident est 3 fois plus élevée. De plus, l’usage d’écouteurs, oreillettes ou casques est désormais interdit à tous les conducteurs de véhicules, que ce soit pour téléphoner, écouter de la musique ou la radio.
Alors, ne vous laissez pas distraire : sur la route, coupez votre téléphone !

Lisez les articles :
- "[Smartphone au volant : “g u 1 axidan !”](/prendre-route/securite-automobile/telephone-volant)".
- "[Sécurité routière : quelles sont les nouvelles mesures en vigueur ?](/prendre-route/securite-automobile/plan-national-securite-routiere-nouvelles-mesures)".

La fatigue au volant est favorisée par les voyages de nuit et la monotonie des longs trajets sur l’autoroute. En cas de somnolence, la vigilance baisse, et le risque d’accident est 8 fois plus important… Or, en 2015, 50% des Français déclarent prendre la route ou continuer à conduire alors qu’ils se sentent fatigués (soit 3% de plus qu’en 2014).
Pour éviter de vous endormir en voiture, prenez le temps de vous arrêter au moins 15 minutes toutes les 2 heures.

Sur le même sujet, consultez l’article "[Somnolence au volant, un grand risque méconnu](/prendre-route/securite-automobile/somnolence-au-volant)".

*Source : Baromètre AXA Prévention 2015

Lire la suite