Parce qu’on a un budget serré et qu’on souhaite faire augmenter la durée de vie de tous les objets, l’achat d’un vélo d’occasion représente une opportunité de s’équiper à moindres frais, et en responsabilité.

Une excellente idée, à condition tout de même de faire preuve de vigilance, notamment pour sa sécurité… On se penche avec vous sur le marché du vélo d’occasion, et on partage les bons conseils à suivre dans votre recherche, pour dénicher la bonne affaire.

 

>>Découvrez notre web-série présentée par Stéphane Bern, et dédiée à la pratique du vélo

Vélo d’occasion : déterminez le modèle, la taille, le prix

Vous vous (re)mettez au vélo ? Optez pour l’achat d’un vélo d’occasion peut représenter une opportunité intéressante. Comme dans le marché automobile, la décote est rapide et relativement importante, et un modèle sorti l’année précédant votre acquisition pourra coûter 50 % moins cher qu’un neuf. Vous pouvez ainsi bénéficier d’un vélo plus haut de gamme, pour un budget équivalent.

 

Encore faut-il trouver la monture qui vous convient… Quel usage allez-vous en faire ?

 

  • Pour circuler en ville, un vélo à pignon fixe et cadre en acier peut suffire ;
  • Pour des sorties cyclosportives le week-end, le vélo de course en alu ou carbone semble plus adéquat ;
  • Vous préférez vous engager hors des sentiers battus ? Le VTT est là pour vous.

 

À moins que vous ne penchiez pour la polyvalence d’un gravel (ou hybride), ou l'agrément d’un VAE.

 

Aussi, il est capital de pédaler sur un vélo parfaitement adapté à sa morphologie. Taille des roues, du cadre, position de la selle et du guidon : ne laissez rien au hasard pour gagner en confort et éviter les douleurs voire les blessures.

Objectif sécurité : les points de vigilance essentiels avant d’acheter

Vous avez épluché les petites annonces et ciblé votre vélo d’occasion ? Avant de conclure l’affaire, livrez-vous à une inspection minutieuse d’une dizaine de minutes.

 

Pour augmenter vos chances de réaliser un bon achat et assurer votre sécurité, quelques points méritent toute votre attention :

Le cadre : observez les éventuelles fissures, traces de choc ou points de rouille, en particulier sur les points de forte compression (selle, direction). Ne négligez pas non plus les points de soudure, qui doivent demeurer intacts. Sur un cadre en carbone, l’inspection doit être d’autant plus soignée qu’une rupture de fibre ou une délamination rend toute réparation impossible.

Les roues : vérifiez qu’elles ne sont pas voilées en les faisant tourner. La tension des rayons donne une bonne idée de l’état des roues. Serrez-en deux entre vos doigts, ils doivent rester rigides. Constatez l’usure des pneus sur la bande roulante, et les possibles craquelures sur les flancs.


Les freins : examinez l’état des patins et la tension du câble en activant le levier. Ce dernier doit revenir à sa position initiale sans difficulté. Jetez aussi un œil sur le câble en lui-même et sa gaine pour dénicher des pliures, un câble effiloché ou oxydé. Sur des freins à disque, contrôlez l’usure des plaquettes, des disques et l’absence de frottement quand la roue tourne.

Les roulements : pédalier, direction, roues. Manipulez ces éléments souvent chers à remplacer, et traquez le moindre jeu.




La transmission : les vitesses doivent s'engager facilement, les dérailleurs être exempts de trace d'impact. Vous devez entendre un « clic » à chaque passage de vitesse et la chaine doit passer d’un pignon (ou plateau) à l’autre de manière fluide. Faites tourner les pédales à vide : la mécanique doit être sans à-coup, silencieuse et sans point dur.

La suspension : scrutez les rayures et les chocs. Qu’il s’agisse d’une simple fourche avant ou d’un vélo tout suspendu, le piston doit coulisser sans heurts. Soyez attentif à tout bruit parasite.




FOCUS : >> Découvrez notre article sur l’engouement des Français pour les mobilités actives

Vélo d’occasion : avant d’acheter, testez !

Vous avez contrôlé visuellement l’ensemble des points précités, et ce vélo d’occasion semble conforme à vos attentes ? Demandez à votre vendeur un test de quelques minutes — s’il hésite, proposez-lui de laisser votre carte d’identité en garantie : c’est une fois en selle que vous constaterez si le vélo vous correspond véritablement.

 

Profitez-en pour repasser certains éléments en revue. Passez les vitesses, procédez à quelques freinages puissants, sollicitez la suspension, tendez l’oreille pour déceler d’éventuels bruits suspects au pédalage…

 

Soyez réaliste toutefois : vous aurez sans doute du mal à trouver un vélo d’occasion qui répond parfaitement à l’ensemble de nos conseils et des critères que nous venons de cibler. Vous pouvez très bien vous procurer une bicyclette avec un défaut, tant qu’il est identifié et que vous avez une idée du coût de la réparation possible à venir. Cela peut même constituer la base d’une négociation du prix d’achat !

 

Une fois votre vélo d’occasion choisi et acheté, équipez-le, et équipez-vous pour rouler en toute sécurité.

 

>> Consultez et partagez notre article sur le port du casque à vélo

Sources

[1] https://www.provelo.org/fr/page/comment-acheter-un-bon-velo-occasion1

[2] https://www.velo-cyclisme.com/bons-plans/conseils-achat-velo-occasion

[3] https://www.20min.ch/fr/story/achat-dun-velo-doccasion-nos-conseils-pour-eviter-de-se-faire-avoir-326244248136

[4] https://www.quechoisir.org/guide-d-achat-velo-n3313/

[5] https://www.velo-cyclisme.com/materiel-velo/entretien-velo/verifier-etat-velo-occasion

Lire la suite